Fourmies
Écomusée de l'Avesnois
Les Musées de l'Avesnois

Fourmies, l'Écomusée de l'Avesnois *de fil en aiguille*.

Musée du textile et de la vie sociale.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies
L'ancienne filature qui abrite aujourd'hui l'Écomusée de l'Avesnois.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies

L'Écomusée de Fourmies a vu le jour lors de la première assemblée générale constitutive du 13 juin 1980.
Sa surface est de 2 500 m². Les éléments les plus représentatifs de l'industrie du textile y sont exposés.
L'espace le plus important est consacré à la fabrication du textile, de la laine brute de mouton au produit fini.
La vie sociale en Avesnois à la fin du XIXe siècle y est également évoquée au travers d'une rue pavée et de boutiques reconstituées..
Les sites de Sains-du-Nord (Maison du Bocage) et Trélon (Musée du verre) ont ouvert leurs portes en 1983.
L'Écomusée reçoit le Prix européen du musée de l'année en 1990.
L'Écomusée de l'Avesnois devient un établissement public de coopération culturelle en 2019 inscrivant ainsi ses missions dans la durée.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, la machine à vapeur

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, la machine à vapeur


Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, la machine à vapeur
Détails des éléments de la chaudière.

Si vous passez dans notre belle région qu'est l'Avesnois, ne la quittez pas sans avoir visité l'Écomusée de l'Avesnois situé à Fourmies. Ce musée a une âme, et en se laissant aller, on peut parfaitement s'imaginer quelques décennies en arrière au milieu de ces hommes et de ces femmes qui ont tant donné dans ces ateliers. Il est notre histoire et c'est leurs rendre hommage que de le visiter.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies
Métier à tisser - Marque Hodgson - 1890. Métier à simple navette.
Commande par exentriques. Largeur du peigne: 1,320m.

Le parc machines est toujours en fonctionnement. Lors de moment dédiés à la fabrication, le fonctionnement d'une partie d'entre elles permet aux visiteurs de comprendre les différentes étapes d'élaboration des fils et des tissus. Certaines fonctionnent en continu durant les heures d’ouverture. L'Écomusée de l'Avesnois possède la collection de machines textiles 1850-1970 la plus importante en France.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Métier à tisser à barillet de marque Picanol datant de 1965.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Métier à tisser à jet d'air. Marque ZBROJOVKA VSETIN.

Installé dans une ancienne filature ( Prouvost-Masurel ) qui a fonctionné de 1874 à 1978, le musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies présente la chaîne complète de fabrication, de la laine brute du mouton au produit fini. Témoin de l’époque où Fourmies était centre Mondial de la Laine Peignée, il traite également de la réalité sociale du XIXème siècle. Les salles d'exposition regroupent un important parc de machines de filature et de tissage représentatives de l'évolution des techniques de la seconde moitié du XIXè siècle jusqu'aux années 1970.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Carde fileuse, vers 1920. (Fonte, Acier, Bois, Cuir)
Marque : Alexandre Père et Fils. Haraucourt (08)

Dernière préparation de la laine cardée. Cette machine affine le cardage des mèches de laine avant le passage au renvidage (filage par torsion).
Fonctionnement: Deux rateliers de bois, les "cantres", de 10 bobines chacune alimentent la carde. Les mèches de laine sont entraînées par un cylindre de cuir sur le tambour central. Elles passent par trois "cylindres travailleurs", un "cylindre volant" et un "cylindre peigneur". Après un passage entre les manchons frotteurs en cuir et un guide-fil, elles s'enroulent sur le dernier cylindre de bois.
Don de la filature de laine Ets Chenu. (Balanod, Jura)

Le vacarme d'une seule de ces machines en marche (qui sont par ailleurs de véritables merveilles de technologie) peut laisser supposer ce qu'étaient les conditions de travail de l'époque. Il faut aussi savoir que hommes, femmes mais aussi enfants, y travaillaient dans la chaleur et l'humidité 12 heures par jour et ce, six jours par semaine.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies
L'Ecomusée de l'Avesnois, présente également
une importante collection de machines à coudre.
Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Photos ci-dessus et suivante. Carde d'assortiment, vers 1920. (Fonte, Acier, Bois, Cuir)
Marques : Alexandre Père et Fils / Alexandre et Antoine. Haraucourt (08)
Préparation de la laine cardée ou peignée. Après le lavage, la laine en toison est transformée en bobines de mèche de laine.
Cette machine associe la pesée, le brisage et le repassage des fibres.
Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.


Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Gills premier passage, 1923. (Fonte, Acier, Laiton, Bois, Cuir)
Marque: S.A.C.M. Mulhouse (Haut-Rhin).
C'est la première étape du peignage. Cette technique, apparue en 1885 ........ passer successivement les rubans de laine par 3 étapes d'étirage et de .......
L'alimentation est assurée par plusieurs rubans de matière. Les opérations s'articulent entre les peignes qui pénètrent les rubans pour réunir et paralléliser les fibres, et les cylindres étireurs qui allongent le ruban. La rotation de l'entonnoir de sortie et le va-et-vient de la bobine de réception donnent une torsion partielle de la mèche, dite "fausse torsion", garantissant sa cohérence sans empêcher son étirement.
Don de la Société des Files de Fourmies (Nord)
Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Gills type intersecting, 1914. (Fonte, Acier, Laiton, Bois, Cuir)
Marque: Martinot-Galland. Bitschwiller.
Deuxième étape du peignage. Opération d'affinage des rubans. Les principes restent les mêmes.
La finesse et le nombre croissant des dents des peignes-barettes produisent une mèche aux fibres organisées de façon de plus en plus dense et cohérente.
On utilise le même principe de l'étirage et de la "fausse" torsion. La matière s'enroule à la sortie sur un mandrin ou en bobine.
Don des Ets Bernier, Fourmies Nord.
Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Gills type intersecting, 1930. (Fonte, Acier, Laiton, Bois, Cuir). Marque: S.A.C.M. Mulhouse (Haut-Rhin).
Les peignes plus fin encore effectuent des opérations similaires aux deux premiers pasages.
Par contre, la "fause torsion" des rubans est faite par enroulement de la matière sur les tiges métalliques avant le conditionnement en bobines.
La matière reste dédoublée en deux mèches par bobine.
Don des Ets Bernier. Fourmies Nord.

L'Ecomusée de l'Avesnois propose également les reconstitutions d’un estaminet, d’un intérieur ouvrier, d’une salle de classe et d’une rue pavée avec ses magasins. Elles dévoilent les difficiles conditions de la vie quotidienne à la fin du XIX ème siècle. Pour nos anciens, c'est à coup sûr la séquence émotion de la visite.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies








Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies

La rue pavée avec ses échoppes et la présentation des métiers gravitant autour de la filature (bonneterie, mécanique, repasseuse…) donne maintenant accès à un espace dédié aux expositions temporaires.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, rue et boutiques.


Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, rue et boutiques.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Oudissoir sectionnel. Marque Vandamme - Roubaix - Fin du XIX ème siècle.
Machine destinée à constituer une chaîne de tissage par enroulement, en section, des fils provenant du cantre.
Provenance : Don du G.A.F.I.T.
Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.
Métier finisseur à peignes, 1923. (Fonte, Acier, Laiton, Bois, Cuir). Marque : Koecklin
La dernière étape de peignage avant les opérations de filage. L'alimentation est assurée par des bobines issues des gills.
Les peignes-barrettes sont remplacés par des cylindre garnis d'aiguilles très fines, dits "peignes hérissons".
La "fausse torsion" est assurée par l'enroulement des mèches sur les tiges métalliques et par leur passage entre les manchons frotteurs.
Pour les 2 bobines, de 4 mèches, on obtient 1 bobine de 2 mèches prêtes à être filées.
Don des Ets Marche Levasseur et Droulers. (Fourmies Nord)
Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, machine textile.



C'est également l'évocation de la fusillade de Fourmies (1er Mai 1891) lorsque la troupe équipée des nouveaux fusils Lebel et Chassepot tire sur la foule. Les affrontements se soldent par neuf morts, dont quatre jeunes femmes et un enfant.

Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, évocation 1er Mai 1891

Les victimes :
EMILE CORNAILLE 11 ANS - GUSTAVA PESTIAUX 14 ANS
FELICIE TONNELIER 16 ANS - ERNESTINE DIOT 17 ANS
MARIA BLONDEAU 18 ANS - KLEBER GILOTEAUX 19 ANS
LOUISE HUBLET 20 ANS - CHARLES LEROY 20 ANS
EMILE SEGAUX 30 ANS
Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies, évocation 1er Mai 1891


Écomusée de l'Avesnois, Musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies
En 2007, 10 écrans plasma ont investis l’atelier textile.
Des vidéos d’archives illustrent le discours du guide et établissent le rapport entre l’homme et la machine.
Des dispositifs numériques et ludiques permettent à chaque visiteur d’aller chercher son propre niveau d’information.
L'ancienne filature Prouvost-Masurel aujourd'hui Ecomusée de l'Avesnois en 1950.
L'ancienne filature Prouvost-Masurel aujourd'hui Ecomusée de l'Avesnois en 1950.


Le musée propose tout au long de l’année de nombreux ateliers pour tous, ainsi que des « stations » de pratiques autonomes.
Chaque visiteur peut donc de manière autonome ou encadrée s’initier aux pratiques en lien avec le musée.

Partager sur Facebook la page consacrée au musée du Textile et de la Vie Sociale de Fourmies.



L’écomusée de l’Avesnois est composé de 2 musées :

- Le musée du textile et de la vie sociale à Fourmies
Place Maria Blondeau
59610 FOURMIES

- L’atelier-musée du verre à Trélon
Rue Clavon-Collignon
59132 TRELON

Contacts pour les deux sites

Tél : 03 27 60 66 11

Page Facebook

Mail : contact@ecomusee-avesnois.fr

Site web : www.ecomusee-avesnois.fr

*Haut de page*