Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Assevent, commune de l'Avesnois

Habitants : Asseventois, Asseventoise
Code postal : 59600
Nb d'habitants en 2011 : 1798
Superficie : 1,87 km2

Mairie d'Assevent : Place de la Mairie

Horaires d'ouverture :
Lundi au vendredi : 08h00 à 12h00
& 13h30 à 17h30

Tél : 03 27 53 13 13
Fax : 03 27 53 13 19

Mail : secretariat-assevent@fr.oleane.com

Site de la mairie d'Assevent : Ici

Localisation sur carte du patrimoine d'Assevent : Ici
Blason

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1836 (textes numérisés)
Assevent, noms anciens : Hasuen, carte du XVIe siècle. - Hasueng, 1740, document typographique. - Assevent.
Monuments : La voie romaine de Bavai à Trèves passait au nord d'Assevent.
On découvrit dans ladite commune, au commencement de ce siècle, près de la voie romaine, les fondations d'une ancienne maison. On trouva dans le puits de cette maison des débris de tuiles et des carreaux d'un genre indiquant le temps des Romains.
Faits historiques : La seigneurie d'Assevent formait un fief-lige de la pairie de Barbençon.
Jean de Hainaut, seigneur de Beaumont, donna, en 1336, entr'autres propriétés, à Jeanne, sa fille, le bois des Bons-Pères, situé à Assevent.
Au XVe siècle, elle appartenait à la maison des sires d'Esclatière; au XVIIIe siècle, elle était possédée par la famille de Croÿ; puis elle a passé dans celle des comtes d'Espienne; un de ses membres a conservé les biens dont elle se composait et a fait élever sur les ruines du vieux château-fort, entouré de fossés, qui existait au moyen-âge, une jolie maison de campagne qui a conservé le nom de château.
L'église n'est qu'une annexe de celle de Boussois.
La population d'Assevent est de 132 habitans, dont 6 indigens.
Son territoire contient 187 hectares, dont 138 en terres labourables, 32 en prés, 4 en terrains plantés, 6 en bois, 2 en superficie de propriétés bâties et 5 en routes, chemins, rivières et ruisseaux.
Sa culture ordinaire est le froment, l'orge, l'avoine, le seigle, les fèves, le lin, le colza et les pommes de terre. Sa culture principale est le froment, l'orge et l'avoine.
Il n'existe aucun établissement de commerce ou d'industrie dans cette commune.
Hameaux et lieux dits : Le Château. Les Bruilles.
- Assevent, qui n'avait pas encore 100 habitants en 1700, connaît depuis les années 1950 une forte croissance démographique, due à sa position par rapport à Maubeuge.
Devenue deuxième du Canton Maubeuge-Nord pour la densité de population et troisième pour le nombre d'habitants, la ville est bien équipée avec une école maternelle, le groupe scolaire Pauline-Kergomardes, le centre socioculturel Georges-Brassens, des terrains de sport et un gymnase; ses rues fleuries et une place joliment aménagée avec un kiosque à danser, caractéristique pour l'Avesnois, ajoutent à la qualité de vie dans le village.

Eglise d'Assevent


Eglise d'Assevent, les fonts baptismaux
Eglise d'Assevent, les fonts baptismaux.

Bibliothèque Marcel Pagnol
La bibliothèque.

Aménagement urbain le long de la Sambre à Assevent
Aménagement urbain près de la Sambre.

Monument
Monument aux morts d'Assevent

Le village
Le village.

Décoration printanière
Fleurissement printanier.

Chapelle Notre-Dame de Consolation ND de Consolation, Rte de Boussois. Cette chapelle serait le plus ancien monument de la ville (1761). N50.288648 E4.017479

Assevent sur l'album de Croÿ
Assevent sur les albums de Croÿ
Voir en grand format
Eglise d'Assevent
Eglise Saint-Joseph d'Assevent – 1868.

L’expansion industrielle du petit village d’Assevent au XIXème siècle a suscité la construction d’une église plus vaste en brique. Elle est placée sous le patronage de saint Joseph, en souvenir de l’église primitive fondée au XVème siècle, époque à laquelle le culte de Joseph se répand. La cloche fondue en 1769 en l’honneur de saint Joseph a été conservée.

Eglise d'Assevent, st Joseph


Mairie d'Assevent
Mairie d'Assevent.

Centre socio culturel Georges Brassens d'Assevent
Centre socio culturel Georges Brassens.

La Sambre
La Sambre.

Kiosque à musique
Kiosque à l'entrée de la commune en venant de Maubeuge.

Chapelle Notre-Dame de Consolation La chapelle restaurée en 2017.
Kiosque à danser Kiosque à danser circulaire sur pied unique en fonte.
Réalisé en 2007 par la Fonderie Vincent. Designer : Jean Marc Bonnard La nécropole nationale d'Assevent.
La nécropole nationale d''sevent.

Elle abrite les corps de 1140 Français dont 487 en ossuaire, 7 Britanniques, 1 Belge, 260 Russes dont 200 en ossuaire, 12 Roumains, 399 Allemands dont 342 en ossuaire.
Le cimetière a été créé pendant la Première Guerre mondiale à la demande de l'occupant allemand pour offrir une sépulture décente à tous les soldats tombés lors du siège de la place de Maubeuge en août 1914.

Le mémorial
Le Mémorial.


La nécropole nationale d'Assevent.
Tombes de soldats allemands.

Le 20 octobre 1916 les autorités militaires d’occupation inaugurent le cimetière. La délégation française comprenait l’abbé Wattiez, des élus des communes environnantes, des journalistes. L’assistance allemande comptait surtout des militaires mais aussi la sœur de l’Empereur, la princesse de Saxe-Meiningen (mère du jeune prince tué en 1914). A l'issue de la cérémonie, le général Sczepanski confie les clefs de la nécropole au maire de Maubeuge, Jules Walrand, en tant que " chef du canton de Maubeuge".

La nécropole nationale d'Assevent.
Tombes de soldats français.


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies