Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay
L'Avesnois

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.


 Ce site est la concrétisation de vingt trois mois passés à sillonner le bocage Avesnois (Nord), à visiter ses 151 communes et à en découvrir
leurs richesses. Et du  tourisme en Avesnois, nous en avons fait, puisque ce sont environ sept mille kilomètres qui ont été parcourus et
qui en plus de la découverte de notre patrimoine et de nos paysages, nous ont permis au cours de ces balades, de rencontrer des gens
passionnés et passionnants, ce qui n'est pas le moins important de cette aventure.

Chaque ville ou village de l'Avesnois a donc désormais sa page. Vous y trouverez des notes historiques (*), mais aussi de nombreuses photos concernant les paysages typiques de notre bocage, le patrimoine, les équipements culturels, les aménagements urbains et le cadre de vie.

Villes et villages de l'Avesnois est un site participatif destiné à valoriser et à faire découvrir notre territoire.
Bon nombre des photos proposées sur le site proviennent des contributeurs qui ont posté leurs clichés
dans différents groupes Facebook consacrés à l'Avesnois auxquels tout un chacun peut adhérer.

Mais tout d'abord, un petit tour dans l'Avesnois.

D'une superficie de 1 407,88 km2 l'Avesnois est situé au sud-est du département du Nord (59).
Il est limitrophe de l'Aisne (02) au sud et de la Belgique au Nord et à l'Est.
Sa population est d'environ 240 000 habitants

Les haies font partie des paysages typiques du bocage Avesnois.

Le bocage avesnois est caractérisé par des haies pour parties plus basses et fines que dans les autres bocages régionaux (boulonnais ou ancien bocage flamand) ou français (normand, breton...) constitués de haies vives. Les haies de l'Avesnois sont majoritairement constituées d'aubépines plantées au XIXe siècle et début du XXe siècle, à l'époque où cette région était le premier fournisseur de pommes pour la région parisienne. Ces haies permettent également de lutter contre l'érosion surtout dans le sud de l'Avesnois qui est particulièrement vallonné. Les charmes têtards font également partie intégrante de ces paysages.
Le bocage est en nette régression dans la partie nord du parc depuis quelques décennies, du fait des remembrements notamment.
Les paysages de bocages verdoyants sont pour partie des reliques de l'antique forêt charbonnière ou préhistorique, fortement réaménagés par l'Homme, mais encore très enherbés en raison d'un sous-sol peu propice à l'agriculture intensive. Ils confèrent à l'Avesnois son unité et un attrait touristique particulier, si bien qu'aujourd'hui les habitants et les instances touristiques officielles de l'Avesnois ne revendiquent ni n'utilisent plus l'appellation "Hainaut", ancien comté dont l'Avesnois faisait pourtant partie autrefois.
C'est une des zones les plus riches en biodiversité de la région Nord-Pas-de-Calais, jouant un important rôle de "réservoir" pour la trame verte régionale. Dans le cadre du réseau écologique paneuropéen, c'est une zone intermédiaire entre cette région et les Ardennes. Le bocage et la forêt ainsi que des reliques de cloisons forestières bordant les finages médiévaux (anciennes haies-frontières), telles que la Haie d'Avesnes sont les paysages les plus caractéristiques de l'Avesnois.

Patrimoine bâti de l'Avesnois: la Grange dîmière faisait partie de l'abbaye de Maroilles

Abbayes et églises forment un diptyque patrimonial majeur du patrimoine religieux de l'Avesnois. La création d’abbayes se fit dans une perspective d’évangélisation du territoire qui donna naissance à un réseau de paroisses à l’origine de nos villages. Elle entraina la construction d’églises qui,  rythment toujours, la vie de la communauté villageoise.

Patrimoine de l'Avesnois, le prieuré de Moustier en Fagne.

Patrimoine de l'Avesnois, le Forum antique de Bavay

Le passé antique de l’Avesnois est essentiellement visible à Bavay. Chef-lieu de la cité des Nerviens, "Bagacum Nerviorum" fut probablement fondé à l’époque de l’empereur Auguste, dans l’avant-dernière décennie avant notre ère (19-15 avant J-C). De nombreux vestiges de l'époque romaine ont été retrouvés dans différentes communes de l'Avesnois, témoignant ainsi de l'occupation de la région depuis les temps les plus reculés.

Patrimoine militaire de l'Avesnois: les remparts du Quesnoy

Terre frontalière donc terre de passages souvent convoitée, l’Avesnois a été au cœur des grands conflits qui ont émaillés l’histoire de France. La protection des hommes et des frontières a toujours été une préoccupation au fil des siècles, les méthodes pour y parvenir ayant changé en fonction des évolutions des armes utilisées où des techniques. Les villes fortifiées par Vauban ont su mettre en valeur leurs remparts en les restaurant et en les aménageant de façon à en faire des lieux de promenade et de découverte propices au développement du tourisme en Avesnois.

Avesnois: Fort de la Salmagne.

Outre les remparts, l'Avesnois a gardé de nombreux forts disposés le long des lignes défensives mises en place lors des derniers conflits mondiaux, et témoins d'un passé militaire beaucoup plus récent. Par devoir de mémoire, des associations ont entrepris un travail considérable de réhabilitation afin de sortir ces forts de l'oubli et proposent des visites guidées, entre autres, lors des journées du patrimoine.

Patrimoine de l'Avesnois, le château de Potelle.

Derniers remparts pour se protéger, les châteaux, comme on peut le voir sur les albums de Croÿ, ont été nombreux dans l'Avesnois. Ils étaient le plus souvent très imposants et majestueux.
La plupart ont été détruits au cours des multiples guerres qui ont émaillé l'Histoire de notre territoire et lors de la Révolution. L’Avesnois a tout de même conservé bon nombre de ces châteaux, maisons fortes ou autres manoirs.
Après avoir traversé les siècles, le château de Potelle est le seul qui présente, malgré quelques destructions et transformations, un aspect typiquement médiéval. De ces temps reculés, il n'existe plus que quelques ruines comme celles du château de Jeumont ou de la Tour sarrasine à Beaufort.
D'autres remarquables châteaux que l'on pourrait appeler "châteaux d'agrément" sont encore visibles dans l'Avesnois. Ils nous racontent notre passé, et sont les témoins de l'évolution des techniques de défense et de construction utilisées au fil des siècles. Ce patrimoine est le notre, il mérite d'être mieux connu et doit être préservé pour les générations futures. Avec les remparts, ils font partie des lieux incontournables du tourisme local. Certaines communes de l'Avesnois proposent des circuits touristiques urbains afin de mieux découvrir ces lieux. (renseignements auprès des offices de tourisme)

Vaches laitières de l'Avesnois

Territoire bocager, l’Avesnois a donné naissance à de nombreux produits laitiers. Fromages, beurre fermier, yaourts, crème fraîche… Selon une fabrication artisanale, les producteurs continuent de faire vivre cet héritage culinaire, qui constitue l’identité forte de l’Avesnois.

Produits du terroir de l'Avesnois

Les musées de l'Avesnois

L'Avesnois compte une vingtaine de musées. De l'oeuf de dinosaure aux technologies récentes, sans oublier les conditions et modes de vie des siècles passés, ils retracent notre histoire de l'origine des temps à nos jours. L'évolution, les inventions, les révolutions, les traditions, les émotions y sont présentes, il suffit de pousser les portes pour les découvrir. Les Musées de l'Avesnois

Voie Verte de l'Avesnois.

Le bocage Avesnois, avec ses chemins de campagne offre de nombreuses possibilités de randonnées, de même que la forêt de Mormal, ou le chemin de halage qui longe la Sambre de la frontière belge à l'Aisne, sans oublier la Voie Verte de l'Avesnois, au parcours très ombragé qui emprunte sur une trentaine de kilomètres le tracé de l'ancienne voie de chemin de fer qui reliait Ferrière-la-Grande à Glageon. Autant de balades qui permettent de découvrir au détour d'un chemin de superbes paysages, un monument, un moulin, un atelier d'artiste ou encore un bel oratoire niché dans une haie.

Les paysages de l'Avesnois sont verdoyants, et constituent une exception par rapport au reste du département : prairies, bocage, forêts de feuillus, relique de la forêt linéaire de la Haie d'Avesnes, vergers, rivières sinueuses, moulins et villages pittoresques où les kiosques de spectacle et les oratoires en pierre bleue sont encore nombreux.
Points culminants : l'Avesnois possède une particularité géographique méconnue : contrairement à ce que l'on pense généralement, le mont Cassel n'est pas le point culminant du Nord. Le point culminant se situe à l'extrémité sud-est du département, sur le territoire de la commune d'Anor, près de la frontière belge, au Bois Saint Hubert qui culmine à 271 m (la borne géodésique sur place en témoigne). À quelques kilomètres de là, se situent les Mont de Baives, d'une altitude proche de 239 mètres, formé sur un ancien massif corallien âgé de plus de 370 millions d'années, ce site est constitué des dernières pelouses calcicoles du département du Nord et termine la bande géologique appelée "La Calestienne"

Cours d'eau de l'Avesnois

L'Avesnois possède le réseau hydrographique naturel le plus dense de la région Nord- Pas-de-Calais. Ses 2 150 km de cours d’eau constituent une caractéristique importante du paysage.

Cours d'eau de l'Avesnois

Moulin de l'Avesnois

Vers la fin du 19ème siècle, l'Avesnois comptait plus de 200 moulins à eau installés sur les nombreuses rivières et ruisseaux qui coulent sur le territoire. Ces moulins pouvaient avoir différentes fonctions: produire de la farine ou de l'huile, scier le marbre, actionner les forges, broyer l'écorce etc... activités essentielles à la vie rurale d'autrefois. Avec l’invention de la turbine hydraulique en 1844, certains furent utilisés pour la production électrique. L'évolution technologique a fait qu'ils ont presque tous disparu. Pour ceux qui restent, et pour la plupart, ce ne sont plus que des vestiges du passé, souvent en ruines. Fort heureusement, quelques uns ont été parfaitement restaurés et font aujourd'hui partie des étapes incontournables du tourisme en Avesnois. Ces moulins ont été modifiés, et ce ne sont plus les mécanismes d'origine qui les actionnent. Un seul a conservé l'intégralité de ses installations sans aucune transformation. Il s'agit du moulin Delmotte, moulin à farine du 18ème siècle situé à Sars-Poteries.
Les moulins à vent étaient moins nombreux. Deux ont été restaurés et possèdent ailes et mécanismes. Le moulin Tablette à Maubeuge, et le moulin de la Parapette à Marpent. Pour les autres, il ne reste plus que les structures en briques souvent très détériorées.

La forêt de Mormal, massif forestier de l'Avesnois

Avec 27 309 ha de forêts (données 2000, source : PNR), soit un taux de boisement de 17 %, l'Avesnois est la sous-région la plus boisée du Nord-Pas-de-Calais. On y distingue 2 sous-régions forestières : celle des Ardennes primaires et celle du Hainaut. Le boisement de quelques zones de déprise agricole a fait gagner au PNR 1 368 hectares de forêts en plus depuis 1974. Le PNR inclut la forêt de Mormal ; le plus grand massif forestier du Nord-Pas-de-Calais (près de 10 000 ha), géré par l'ONF. Les nombreuses prairies, et les riches pelouses calcicoles contribuent également à sa biodiversité. Sur ces dernières, on a recensé environ 90 espèces végétales menacées ou protégées.

Patrimoine bâti: Maison en pierre bleue de l'avesnois

L’Avesnois dispose d’une identité architecturale en raison des matériaux utilisés et de la prédominance des fermes de production laitière. Murs en brique et pierre bleue, toit en ardoise "violine" de Fumay avec le "nez cassé" en pignon, fermes en L… composent l’image d’Epinal du bâti traditionnel avesnois.

Les kiosques de l'Avesnois, celui de Cousolre

Les kiosques ; on ne les rencontre pratiquement que dans l'Avesnois. Ils font partie du patrimoine festif et sont les témoins d'une époque où la fête se faisait à l'extérieur. Ces kiosques, qu'ils soient "à musique ou de concert", ou, "à danser" sont le plus souvent installés sur la place communale, lieu de rencontre et de partage.
Les kiosques à musique ou de concert ; depuis la seconde moitié du XIXè siècle, permettaient aux villageois installés tout autour, d'écouter de la musique en famille, le kiosque étant occupé par les musiciens, souvent l'harmonie locale.
Les kiosques à danser étaient utilisés lors des bals populaires. Ils ont une plateforme qui est placée en hauteur de façon à ce que danseurs et musiciens puissent se voir mutuellement. Ils sont de forme variable, ronde ou rectangulaire, avec un pied central ou six pieds, ne possèdent pas d'échelle fixe et sont en général plus petits que les kiosques à musique.

Oratoire en pierre bleue de l'Avesnois

Plus de 700 oratoires ont été recensés parmi les 138 communes du Parc naturel régional de l’Avesnois. Elément le plus original du patrimoine religieux de l’Avesnois, l’oratoire se distingue par une grande diversité de formes allant du plan carré, rectangulaire, circulaire et parfois hexagonal ou octogonal. Si les formes sont nombreuses, le matériau utilisé lors de leur édification est principalement la pierre bleue.
Calvaires, chapelles et niches constituent les trois autres types de patrimoine religieux fréquents en Avesnois. Calvaires et chapelles sont fréquemment érigés notamment au croisement de deux voies ou dans les cimetières. Cependant, si de nombreux calvaires sont l’expression d’une foi collective, les chapelles sont plus souvent privées, étant construites en mémoire d’un défunt ou affirmant une certaine position sociale.

Patrimoine religieux: Chapelle de l'Avesnois


Artisanat et savoir faire de l'Avesnois

L’Avesnois est aussi le reflet d’un artisanat diversifié. Poteries, marbreries, forges, brasseries, verreries ou filatures ont témoigné d’activités qui ont façonné les paysages et les habitants de l’Avesnois.
Nos artistes et artisans d'art perpétuent les métiers et les savoir-faire ancestraux des compagnons qui ont entre autres, bâti notre patrimoine, ou utilisent des technologies innovantes. Ils sauront vous accueillir et vous faire partager leurs passions.
Le site Les Ateliers de l'Avesnois leur est consacré. Ils y sont répertoriés par discipline.

L'artisanat dans l'Avesnois

Sources : Parc Naturel Régional de l'Avesnois

(*) Les notes historiques, sont extraites de livres numérisés ayant été écrits vers le milieu du 19ème siècle et donc
susceptibles de contenir des erreurs. Certaines informations demandent sans doute à être vérifiées auprès des archives.
Elles ont été retranscrites intégralement dans le français de l'époque.

Contact pour l'envoi de photos, d'images ou de documents concernant l'Avesnois ou pour d'éventuelles corrections historiques:
rgagneux@gmail.com

La carte de l'Avesnois : Ici

Supplément consacré à l'histoire de l'aqueduc romain qui reliait Floursies à Bavay : Ici

Liste des contributeurs qui m'ont permis de réaliser ce site en y apportant photos et documents + sites consacrés à l'Histoire de l'Avesnois:
Contributeurs et liens

Emission "Des Racines et des Ailes" proposée par FR3
Un bel aperçu de ce que notre région propose aux amateurs de tourisme vert, d'Histoire, de patrimoine et de beaux paysages.
Survol en vidéo du bocage Avesnois.





*Haut de page*










Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies