Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Potelle, village de l'Avesnois

Habitants : Potellois, Potelloises.
Code postal : 59530
Nb d'habitants en 2011 : 360
Superficie : 4,04 km2

Mairie de Potelle : 47, rue du Pavé

Horaires d'ouverture :
Lundi : de 14h00 à 18h00
Mercredi : de 08h30 à 12h00
Jeudi : de 13h30 à 17h30
Vendredi : de 13h30 à 16h30

Tél : 03 27 49 05 52
Fax : 03 27 49 05 52

Mail : mairie.de.potelle@nordnet.fr

Localisation sur carte du patrimoine de Potelle : Ici
Blason de Potelle

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1838 (textes numérisés)
Potelle, noms anciens : Poteles, 1172, Cart. de l'abb. de Vicogne. Potielle,1186, J. de G., ann. du Hain. XII, 339. Postelles, 1295, Tit. de l'abb. du Verger. Potelles, 1335, Cart. de la terre de Guise. Potel, 1484, manuscrit de la bibliothèque de Valenciennes. Pottelles, 1518, Arch. de Saint-Aub., Le Carp. Pr. II, 70.
Armoiries : D'or à trois pots de sable.
Monuments : Pierre tombale de 1333. Chapelle bâtie en 1519, restaurée en 1804. Cloches fondues en 1515, 1632 et 1694.
Faits historiques : En 1186, paroisse du décanat de Valenciennes.
Guy de Potelle, seigneur de ce lieu, donna en 1301, à l'abbaye de Femy, six mencaudées de terre, du consentement de ses enfans. Le seigneur de Potelle était au nombre des chevaliers qui, en 1326, suivirent Jean de Beaumont, frère de Guillaume, comte de Hainaut, dans l'expédition qu'il fit en Angleterre, en faveur d'Isabelle de Valois, reine d'Angleterre , contre le roi Edouard, son mari.
Le village de Potelle fut brûlé, en 1340, par le duc de Normandie , fils de Philippe, roi de France, auquel Guillaume, comte de Hainaut, avait déclaré la guerre.

Potelle, monument aux Morts.
Monument aux Morts de Potelle.

Oratoire à Potelle.
Oratoire situé près du château.
N50.245339 E3.671592
Le menhir de Potelle.
"Menhir" installé sur la place en 2016.
Rappel symbolique de l'appartenance de Potelle à la Gaule.
Château de Potelle
Chapiteau sculpté du portique.

Potelle sur les albums de Croÿ.
Potelle sur les albums de Croÿ.
Voir en grand format
Mairie de Potelle
Mairie de Potelle.

En 1433, Gilles de Potelle, qui était attaché à la maison de là comtesse Marguerite, douairière du Hainaut, avait souvent entendu cette dame se plaindre de ce que le duc de Bourgogne, son neveu, qui alors gouvernait le comté, tirait tout à soi, et il s'était vanté qu'il le tuerait lorsqu'il irait à la chasse. Le duc, informé de ce propos, le fit arrêter, au Quesnoy, dans l'hôtel de la comtesse et mettre en jugement. Convaincu du crime dont il était accusé, Gilles de Potelle fut décapité et écartelé, sur le marché de Mons, et ses membres furent attachés aux portes des quatre premières villes du Hainaut. Tous ses biens furent confisqués et rachetés par sa famille, qui vendit la terre de Potelle à Jean de Carondelet, ministre du duc Charles-le-Hardi.
Le château de Potelle, flanqué de tours et entouré de larges fossés, avait été bâti en 1290, par Guillaume de Mortagne, seigneur de Potelle dont la famille le posséda jusqu'en 1490, il passa alors à la famille de Carondelet. Cet édifice fut incendié trois fois, dans les guerres de 1477, 1654 et 1793, et rétabli sur les débris de ses anciennes murailles par la famille des barons de Carondelet. Ce vieux château, que l'on voit encore aujourd'hui, a conservé tous les signes de son caractère féodal.
Il appartient aujourd'hui, par alliance, à M. du Sartel.
Potelle dépend, pour le spirituel, de la succursale de Villereau.
La population de cette commune est de 255 habitans, dont 15 indigens secourus à domicile. La superficie totale de son territoire est de 400 hectares ainsi divisés : 271 en terres labourables, 84 en prés, 3 en jardins, 26 en bois, 1 en pièce d'eau, 2 en contenance des propriétés bâties, 11 en routes, chemins, et 2 en rivières et ruisseaux. Sa culture ordinaire est le froment, le seigle, l'orge d'hiver, l'avoine, les fèves, les vesces et le houblon. Sa culture principale est le froment.
Sa seule industrie est la fabrication des fromages.
Il existe a Potelle 2 moulins à blé et une brasserie.
Hameaux et lieux dits : Le Château. Le Pont à Vaches. La Pièce de la Vierge. Le Château de Riz-Pain-Sel.

Château Mantoue à Potelle
La carte d’Etat-Major de 1832, mentionnait la maison Goffart (actuellement château Mantoue)
La halle à Potelle.
La Halle située derrière la mairie.

Le château de Potelle

Château de Potelle
La galerie du château.

Château de Potelle
Charpente des tours du châtelet

Château de Potelle

L'édifice doit à la robustesse de sa maçonnerie de grès taillé d'avoir préservé l'essentiel de son caractère médiéval. Protégée par de très larges douves alimentées par des sources et traversée par la Rhônelle, son enceinte polygonale irrégulière renforcée de tours cylindriques a conservé ses gros murs extérieurs, où l'on remarque, à côté de nombreuses meurtrières bouchées, plusieurs fenêtres à meneaux de pierre. À l'origine précédée d'un pont-levis et défendue par une herse et un assommoir, l'entrée est prise entre deux tours rondes percées de longues archères élargies postérieurement pour permettre le passage des armes à feu. Les anciennes dépendances qui occupent le fond de la cour ont été privées de leur étage après l'incendie de 1640. La tour ronde qui leur fait suite renferme une prison, authentique cul de basse fosse accessible par un œil percé au centre de la voûte, et muni de latrines donnant dans les douves, au-dessous du niveau de l'eau. La petite tour en encorbellement à l'extrémité du corps de logis, d'abord cylindrique, puis quadrangulaire, se prolongeait en haute guette détruite en 1793. La destruction de la tour et de la galerie qui faisaient face au corps de logis a permis au début du XVIIIe siècle d'ouvrir largement la cour sur le parc.


Château de Potelle
Les dépendances vues de la tour.

Château de Potelle
Les armoiries du château.

Château de Potelle
Le châtelet d'entrée date des XIIIe et XIVe siècles.

En fait il existait probablement un castrum dès 1203. Deux tours en demi-cercle outrepassé encadrent la porte d'entrée. Chacune comporte un étage bas et voûté, dont le mur est percé de 3 embrasures à 2 ouïes pour armes à feu. Le dispositif de défense de la porte est encore visible : l'encoche pour le pont-levis, l'assommoir ouvert dans la voûte, les rainures de la herse ou de la porte coulisse. La porte donne accès à la cour autour de laquelle se répartissent les différents bâtiments. Bien que le châtelet d'entrée ait perdu ses parties hautes crénelées, remplacées par une frise de brique et une toiture en ardoise et que des fenêtres percent le haut de la muraille, le château garde néanmoins son aspect de forteresse médiévale.

Château de Potelle
Château de Potelle, façade Ouest.

Potelle, poutre de gloire de la chapelle du château
Poutre de gloire de la chapelle du château.

Groupe de statues en bois polychrome taillées en ronde bosse de deux dixièmes plus petites que la grandeur nature.
Sur la poutre de gloire : statues de Marie de Magdala, la Vierge Marie, saint Jean et deux soldats qui entourent le Christ en croix. La date de 1804 est gravée sur la poutre qui soutient les personnages. Transcription de l'inscription dans un cartouche chantourné au bas de la croix : DIEU MEURT POUR SAUVER LES PECHEURS. Les personnages datent du 16e siècle, le reste du 17e siècle. Un incendie a eut lieu en 1793 à la suite duquel le bois a été remplacé en 1804. 


Chapelle du château de Potelle
La chapelle du château.

À l'origine, la chapelle du Château de Potelle se trouvait à l'extérieur de l'enceinte du château. En 1519, elle fut déplacée par Charles de Carondelet (fils de Jean de Carondelet, Grand chancelier de Flandres et de Bourgogne qui avait racheté Potelle en 1491 à Antoine de Mortagne) à l'intérieur de l'enceinte et fut consacrée à Saint Nicolas, par son frère Jean de Carondelet, archevêque de Palerme, dont on trouve le portrait au Louvre peint par Mabuse. Une statuette du saint patron se trouve au-dessus de l'entrée. On trouve un fragment de la pierre tombale de Willes de Mortagne portant l'inscription : "Willes fit cette mason, Château de Potelle Chevalier fu de grand renom, En 1333, Passa de la mort les destroys, Des loyaux fu bons amis, Et fu son ame en paradis".


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies