Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Audignies, village de l'Avesnois

Habitants : Aldinois, Aldinoise
Code postal : 59570
Nb d'habitants en 2011 : 301
Superficie : 3,66 km2

Mairie d'Audignies : 180 Rue de Hargnies

Horaires d'ouverture:
Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi : 14h-18h
Samedi : 10h-12h

Tél : 03 27 63 10 61

Mairie : audignies.mairie@wanadoo.fr

Site de la mairie d'Audignies : Ici

Localisation sur carte du patrimoine d'Audignies : Ici
Blason d'Audignies

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1836 (textes numérisés)
Audignies, noms anciens : XVIe siècle, Audegny, document topographique. - Audignies-lez-Bavay, 1740.
Monument : Un ancien château féodal, entouré de fossés remplis d'eau, nommé la Forteresse; la date de son érection est inconnue. Une tour, dont les murs, au pied, ont au moins 2 mètres 50 cent, d'épaisseur, est la partie la plus ancienne et passe pour avoir fait partie de l'enceinte fortifiée de Bavai.
On a découvert dans la commune des tombeaux romains renfermant divers objets : urne funéraire en bronze, lampe sépulcrale , etc.
Faits historiques : On suppose qu'anciennement Audignies était compris dans la ville de Bavai; il fait encore aujourd'hui partie de cette paroisse.
Les archives d'Audignies renferment d'anciens cartulaires dans lesquels sont renseignées les différentes propriétés des seigneurs et des habitans de cette localité. Celui de ces cartulaires qui présente la date la plus reculée est de 1436.
Avant la révolution, il ressortissait de la prévôté, de la subdélégation de Bavai, et du gouvernement du Quesnoy. En 1790, il appartenait au canton de Bavai et au district du Quesnoy, et en l'an X il fit partie de l'arrondissement d'Avesnes. Audignies est souvent confondu avec Audregnies, Daudregnies, près de Montigny-sur-Roc (Belgique), où l'abbaye de Saint-André-du-Câteau avait des possessions.
Audignies a une population de 162 habitans, dont 35 indigens et 3 mendians. Son territoire contient 355 hectares, dont 156 en terres labourables, 18 en prés, 43 en terrains plantés, 125 en bois, 2 en jardins, 2 en superficie des propriétés bâties et 9 en routes, chemins. On y cultive le froment, l'orge, le seigle, les féveroles, l'avoine, le trèfle, le colza et les pommes de terre. La culture principale est le froment et l'orge. Il ne s'exerce aucune espèce d'industrie dans cette commune, qui ne compte pas un seul patentable.
Hameaux et lieux dits : Chêne-au-Loup (Quesne-au-Leu).

Mairie d'Audignies
La Mairie d'Audignies.

Le kiosque d'Audignies.
Le très haut perché kiosque à danser d'Audignies.

Petite Chapelle blanche à Audignies
Chapelle rue Albert Capiaux.
N50.287606 E3.809571
Chapelle entrée du village d'Audignies
Chapelle route de La Longueville.
N50.274915 E3.817034

Le village d'Audignies sur les albums de Croÿ.
Le village d'Audignies sur les albums de Croÿ.
Voir en grand format
Chapelle à Audignies
Chapelle Route d'Avesnes
N50.278522 E3.813507
Oratoire à Audignies
Oratoire dédié à Saint-Etton, don d'un habitant d'Audignies
Devant la mairie. N50.286787 E3.811175
Chapelle à Audignies
Chapelle rue Albert Capiaux / Route d'Avesnes
N50.287388 E3.805980
Chapelle à Audignies
Chapelle de 1839 Route d'Avesnes , Le Quesne au Leu.
N50.269358 E3.820358
Château d'Audignies
Le château d'Audignies.

Château d'Audignies


Château d'Audignies


Château d'Audignies

Les travaux historiques attribuent la construction du château d'Audignies (à l'origine, la grosse tour carrée située à un angle et désignée comme donjon) à Guillaume de Sars (1370-1438) , fils d'Alard dit Lion de Sars, premier seigneur d'Audignies au début du 15e siècle. Guillaume de Sars fut prévôt du Quesnoy (1409-18), puis Bailli de Hainaut (1418-22) et Chambellan Conseiller de Philippe le Bon (1427) .
Le château apparaît ensuite dans le testament daté de 1525 du seigneur Jean du Chasteler (possédant de nombreuses terres dans la région, notamment la seigneurie de Wadimpréau), qui ne transforme pas le château.
L'image de l'Album de Croÿ montre le village d'Audignies vers 1600 et le donjon sans toiture.
L'édifice bénéficie cependant ensuite de plusieurs réparations entre le XVIIe et le XIXe siècle : Guillaume II du Mont, Bailli de Chimay et Beaumont, puis Conseiller Souverain de Hainaut, devint propriétaire du château qu'il aménagea pendant le premier quart du XVIIe siècle, en réunissant la tour et le corps de logis et en rehaussant la tour de deux niveaux.

Parc du château d'Audignies

La transformation de la toiture du logis date du XVIIIe siècle et l'ensemble est modernisé au cours du XIXe siècle.
Possédé pendant cette dernière période par les du Mont et les Van Dam, il est passé par alliance aux Hennet dont les actuels propriétaires sont les descendants.
C'est l'une des rares maisons fortes à avoir survécu dans la région. Ce château disposant de douves se compose de trois ailes en équerre. Une imposante tour de plan carré de près de 9 mètres de côté, aux murs épais de 1,40 mètres, est située à l'angle ouest. Les deux premiers niveaux primitifs sont élevés en grès et les deux derniers, plus récents, en brique.
Une toiture d'ardoise percée de lucarnes la couvre. L'aile du sud constitue le corps du logis qui fut rattaché à la tour au XVIIe siècle. Comme pour la tour, son premier niveau est en grès et l'étage est réalisé en brique. L'accès se fait par un pont-levis donnant sur une porte cochère surmontée des armes des seigneurs du Mont. Encadrant l'entrée, deux bâtiments en brique recouverts d'une toiture d'ardoise comportent peu d'ouvertures et marquent dans l'ensemble une certaine austérité.
L'édifice est inscrit partiellement à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du 28 décembre 1984.


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies