Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Floursies, village de l'Avesnois

Habitants : Floursiciens, Floursiciennes
Code postal : 59440
Nb d'habitants en 2011 : 139
Superficie : 4,65 km2

Mairie : 9, place de l'Église

Horaires d'ouverture :
Mardi et Jeudi : de 14h00 à 17h30

Tél : 03 27 57 80 45
Fax : 03 27 65 06 21

Mail : mairie.floursies@wanadoo.fr

Localisation sur carte du patrimoine de Floursies : Ici
Blason de Floursies

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1837 (textes numérisés)
Floursies, noms anciens : Florsies, 1140, cart. de l'abb. de Liessies. - Floresies, 1151, id. - Florsies, 1162, Miroeus, III, 342. - Floresies, 1186 , J. de Guise , XII, 339. - Floresies, 1249, cart. de l'abb. de Liessies. - Floresies, 1349, pouillé de Cambrai. - Fontaine- Florie, Vinchant, annales du Hainau. - Florezies. - Florsies. - Florzies. - Floursy. - Floursies. - Documents divers.
Monuments : Il ne reste plus aujourd'hui que le bassin circulaire qui renferme l'abondante fontaine dont les eaux alimentaient, sous les Romains, la ville de Bavai, au moyen d'un aqueduc de plus de 20 kilomètres de longueur. Les constructions romaines qui entouraient cette fontaine et l'aqueduc lui-même, dont, selon Vinchant, on voyait encore les ruines dans le XVIIe siècle, ont entièrement disparu.
L'église actuelle, qui date de 1755, a été, sans aucun doute, reconstruite sur l'emplacement et avec les matériaux d'une plus ancienne et peut-être même avec ceux d'un temple que les Romains auraient élevé à Flore en cet endroit.
Des fondations cimentées et un pavé en larges dalles, découvert dans une prairie au nord de l'église, font supposer qu'outre les constructions qui bordaient la fontaine, il existait anciennement d'autres habitations dans ses environs.
Faits historiques : L'évêque de Cambrai, Nicolas, confirma, en 1162, la donation de l'autel de Floursies... altare Florsies (Miroeus, III, 342), faite par Guillaume de Dompierre, à l'abbaye de Liessies, pour l'entretien du prieuré de Dompierre.
En 1186, ce village formait une paroisse du décanat d'Avesnes; plus tard, elle eut pour annexe celle d'Eclaibes, et, depuis l'an XI, son église n'est plus qu'une dépendance de celle de Semousies.
Un Gérard de Florsies, figure, en 1308, comme témoin dans un acte de rétrocession de biens, situés dans le Namurois, de la part de l'évêque de Liége, au profit de la comtesse de Hainaut.
Floursies était l'un des villages de la terre de Dourlers; il faisait partie de la prévôté de Maubeuge; de 1790 à l'an X, il fut compris dans le canton de Dourlers.
La population de Floursies est de 233 habitans, dont 20 seulement reçoivent des secours du bureau de bienfaisance.
La superficie totale de son territoire est de 469 hectares, dont 285 en terres labourables, 71 en prés, 2 en vergers, 94 en bois, 2 en fonds de propriétés bâties, 14 en routes, chemins, et 1 en rivières et ruisseaux.
Sa culture ordinaire est l'épeautre, le méteil, le froment et l'avoine.
Sa culture principale est l'épeautre.
L'agriculture est la seule industrie de cette commune, dans laquelle on ne trouve qu'un moulin à blé.
Hameaux et lieux dits : La Forgette. La Fâche d'El Ville. Le Petit Bois Leroy.

L'église Saint-Rémy de Floursies.
Le chevet

L'église Saint-Rémy de Floursies.


L'église Saint-Rémy de Floursies. fonts baptismaux
Les fonts baptismaux.

Monument aux Morts de Floursies
Monument aux Morts de Floursies réalisé par Clotaire Jouniaux (Marbrier à Sars Poteries) et inauguré le 26 juillet 1921.
Cinq soldats irlandais, tombés le 8 novembre 1918, reposent dans le petit cimetière de Floursies
Cinq soldats irlandais, tombés le 8 novembre 1918, reposent dans
le petit cimetière de Floursies.
Le Calvaire de Floursies
Le Calvaire de Floursies.
N50.179625 E3.971056
Floursies, calvaire
Calvaire situé dans le cimetière, près de l'église.

Oratoire à Floursies.
Oratoire Ste Marie situé rue du Moulin.
N50.180676 E3.967750

Eglise de Floursies
L'église Saint-Rémy de Floursies.

L'église est en partie romane, mais a été modifiée à plusieurs reprises, aux 15e, 16e et 18e siècles. Elle est composée d'une simple nef rectangulaire prolongée par un choeur plus étroit à chevet plat. Cette nef a été couverte vers 1575 d'un berceau lambrissé. Le clocher date de 1755. 

L'église Saint-Rémy de Floursies.


L'église Saint-Rémy de Floursies.
La voûte en bois.

L'église Saint-Rémy de Floursies.


L'église Saint-Rémy de Floursies, le banc de communion
Le banc de communion.

Mairie de Floursies
Mairie de Floursies

Kiosque de Floursies
Le kiosque à danser en fonte (début du XXème)

Moulin de la Forgette à Floursies
Ancien moulin de la Forgette.

Dans leur livre Moulin en Avesnois, Claude Lompret et Jérôme Chrétien datent ce moulin du XVIème siècle. Selon eux il est fort possible qu'à l'origine il ait été une forge, vu ses dimensions et surtout l'ancien nom du lieu : La Forgette. Les forges hydrauliques étaient souvent de faibles dimensions, et le moulin de Floursies est l'un des plus petits de l'arrondissement (7 mètres sur 10). De plus, au XVIème, siècle les habitants de Floursies devaient moudre leur grain au moulin banal de Saint-Aubin, ce qui renforce la thèse d'une ancienne forge. La roue à augets en fonte aciérée, que l'on peut encore observer, date du XIXème siècle. C'est à cette époque que la forge aurait été transformée en moulin à farine. D'après les actuels propriétaires, le moulin aurait fonctionné jusqu'en 1962. Aujourd'hui, la roue, plutôt dégradée, est le seul vestige de l'ensemble du mécanisme qui faisait tourner les meules. Quant au bief qui occupait environ 10 ares, quelques arbres en indiquent encore les contours, mais il s'est envasé et n'est plus en eau, même si le ruisseau de la Fontaine Saint-Eloi y circule toujours. Entre les cadastres établis en 1813 et 1868, l'emprise générale du moulin est restée la même. Entre ces dates, les contours du bief sont devenus plus rectilignes, tout comme ceux du carrefour, ce qui est sans doute lié à la nécessité de stabiliser la route. Sur les cadastres semble être dessiné un canal de vidange du bief. La roue n'est pas représentée en 1813. En 1869 un nouveau bâtiment abritant des écuries apparaît en face du moulin ; il est agrandi sur le cadastre de 1933, formant aujourd'hui une maison.
Le bâtiment, de forme irrégulière, semble avoir été remanié ou construit en plusieurs fois. Un badigeon couvre les matériaux et rend difficile toute interprétation de son évolution. La partie en eau du bief devait venir très près de la façade, à environ 2 mètres. Il devait avoir une profondeur comprise entre 1, 5 et 2 mètres. La vanne qui alimentait la roue par le haut est doublée par la vanne de décharge. La chute fait près de trois mètres de haut. D'après des documents d'archive datant de 1829 il y aurait eu à cette époque deux roues successives. La couverture, côté bief, est en demi-croupe. Un petit bâtiment est accolé à l'arrière du moulin.

Ancien moulin de la Forgette à Floursies.
Vue du bief.

Oratoire à Floursies.
ND de Bon Secours - 1781
N50.185595 E3.969267
Oratoire à Floursies.
Oratoire St Antoine - 1824.
N50.180786 E3.960763

Fontaine St Eloi à Floursies
Fontaine de Floursies.
Construite en l'an 150 par les romains, elle alimentait Bavay. Un aqueduc de 18 km amenait l'eau de la fontaine à la cité nervienne .
Elle a été réaménagée au 16ème siècle et la statue de Saint-Eloi est de 640.

L'aqueduc romain Floursies Bavay : son Histoire.

Fontaine St Eloi à Floursies.
Le bassin de la fontaine et le reflet de l'église.

Faire connaître la page consacrée au village de Floursies via Facebook.


Source : Culture.gouv

*Haut de page*


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies