Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Vieux Reng, village de l'Avesnois

Habitants : Vieux-rengtois, vieux-rengtoises.
Code postal : 59600
Nb d'habitants en 2011 : 862
Superficie : 11,64 km2

Mairie de Vieux Reng : 1, place de la Mairie

Horaires d'ouverture :
Lundi au Mardi : de 10h00 à 12h00
et de 16h00 à 17h00
Mercredi : de 09h00 à 12h00
Jeudi au Vendredi : de 10h00 à 12h00
et de 16h00 à 17h00

Tél : 03 27 67 91 28
Fax : 03 27 67 91 28

Mail : mairiedevieuxreng@cegetel.net

Site de la mairie de Vieux Reng : www.vieux-reng.fr

Musée du Fort de la Salmagne à Vieux Reng

Blason de Vieux Reng
Localisation sur carte du patrimoine de Vieux Reng : Ici

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1838 (textes numérisés)
Vieux Reng, noms anciens : Viesreng, 1125, Arch. de l'abb. de Bonne-Espérance, III, 321. - Viereng, 1133, Titre de Saint-Aub. Le Carp. Pr. II, 82. - Viesrain, 1186 , J. de G., ann. du Hainaut, XII , 339. - Viereng, 1610, pierre tombale de l'église. - Viesreng, 1691, id. - Vieureng, 1710, id. - Vieux-Reng, 1716, id. - Vieurin, 1771, id. - Vieu-Reng, 1803, Statistique de Dieudonné. - Vieux-Rengt. - Vieux- Reng.
Monuments : En 1845, il a été trouvé sur son territoire une grande quantité d'ossements humains avec des débris d'armes, haches, fers de lame, épées; des objets en bronze; deux vases en terre dont l'un renfermait les plateaux d'une petite balance; des monnaies romaines et gauloises.
Sur les bords de la Trouille, traces de retranchements élevés par les Romains.
Faits historiques : Entièrement ruiné, en 1185, par les troupes de l'archevêque de Cologne et du duc de Brabant qui envahirent le Hainaut.
Compris, néanmoins, en 1186, au nombre des paroisses du décanat de Maubeuge désignées pour payer les taxes imposées au clergé.
Ce village faisait partie de la terre et pairie d'Avesnes; les moines d'Hautmont y avaient beaucoup de biens, et l'abbaye de Bonne-Espérance y possédait la ferme de la Salmagne.
Église appartenant à l'abbaye d'Hautmont. Desservie par le curé d'Elesmes jusqu'en 1605, où elle fut érigée en cure.
Les villages de Lameries et la Salmagne qui, il y a quelques années, formaient des communes particulières, sont aujourd'hui des hameaux dépendant de la commune de Vieux-Reng.
La population de cette commune est de 912 habitans, dont 130 indigens et 10 mendians.
La superficie du village de Vieux Reng comprend 1157 hectares, savoir: 947 en terres à labour, 163 en prés, 6 en terrains plantés, 2 en oseraies, 5 en terrains incultes, 5 en propriétés bâties, 26 en routes et chemins, et 3 en rivières.
Sa culture ordinaire consiste en orge d'hiver, froment, seigle, avoine, colza, lin, pommes de terre et trèfle. Ses produits principaux sont l'orge d'hiver, le froment et l'avoine. L'agriculture est à peu près la seule industrie de la localité. Quelques habitans, cependant, sont employés à la fabrication des bas et au tissage de la toile.
On trouve à Vieux Reng une brasserie et 2 moulins à farine mus par les eaux de la Trouille.
Hameaux et lieux dits : Le Holtiau. Lameries. La Salmagne. La Foulerie. Le Pont à Noix. La Prèle. Le Rond Tilleul.

Vieux Reng, église
Le chevet

Vieux Reng, église, orgue
L'orgue et la poutre sculptée de 1868.

Vieux Reng, église


Vieux Reng, église, vitrail
La coquille sur l'épaule de St Roch rappelle qu'un des Chemins de Compostelle passait à Vieux Reng.
Vieux Reng, église, fonts baptismaux
Les fonts baptismaux.

Vieux Reng, église, chaire
Pied de la chaire.

Vieux Reng, église
L'église Saint-Cyriaque à Vieux Reng.

C'est à juste titre que les Vieux-Rengtois peuvent être fiers de leur église car ce sont eux qui, avec une détermination considérable ont contribué à sa restauration C'est dès 1605 que les habitants de Vieux-Reng sollicitèrent leur évêque, Guillaume de Berghes, pour la construction d’une église dans leur village. Une sollicitation qui connaîtra un cheminement assez tortueux puisque, ce n'est qu'après de multiples conflits entre les paroissiens et l'abbaye d’Hautmont, au sujet de l’emploi des dîmes et des charges imposées aux habitants pour l’entretien du sanctuaire, du presbytère et du curé, que cette demande leur sera enfin accordée. Mais, assez rapidement, l’église se révèle trop petite et le conseil municipal décidera de l’agrandir. Les travaux débutèrent en 1822, année au cours de laquelle le village de Lameries fut rattaché à Vieux-Reng

Vieux Reng, église

A noter que tout l'intérieur de cette église a été refait par des bénévoles encadrés par quelques professionnels. Le lambrissage du choeur et des autels latéraux est remarquable.

Vieux Reng, église, voûte


Vieux Reng, église, autel
L'autel principal

Vieux Reng, église, autel


Vieux Reng, église, vitrail


Vieux Reng, église, chaire
Un des panneaux de la chaire.

Vieux Reng, église, vierge
Vierge et l'enfant

Vieux Reng, église


Vieux Reng, monument aux Morts
Monument aux morts de Vieux Reng.
Erigé en 1921, il est signé A. François, sculpteur à Marpent.
Vieux Reng, le kiosque
Le kiosque à musique, type kiosque à concert, de 1925.

Vieux Reng, chapelle
Chapelle face à la mairie.
N50.329706 E4.047867
Vieux Reng, chapelle
Chapelle Ste Anne et St Joachim de 1773, chemin de Queniau.
N50.334075 E4.042769
Vieux Reng, chapelle
Chapelle Saint Ghislain, rue de l'église
N50.331231 E4.048583
Niche dédiée à Ste Thérèse à Vieux reng.
Niche dédiée à Ste Thérèse.
Rue Aimable Liénard. N50.324220 E4.068090
Vieux Reng, chapelle
Chapelle Notre Dame de Grâce, rue de Binche.
N50.331911 E4.047363
Vieux Reng, chapelle
Notre Dame du Rosaire, rue de Marpent / chemin du Hameau
N50.323010 E4.046563
Vieux Reng, mairie
Mairie de Vieux Reng

Vieux Reng, salle des fêtes
La salle des Fêtes

Vieux Reng, tourelle
Ferme et sa tourelle, près de l'église.

Vieux Reng, calvaire
Calvaire, au hameau de Lameries
N50.323855 E4.068626Vieux Reng, chapelle
Oratoire, Rue Aimable Liénard.
N50.326101 E4.068148
Vieux Reng, chapelle
Niche de 1851 dédiée à ND de la Brouffe et ND de Walcourt.
Rue de Maubeuge. N50.331195 E4.046176
Niche dédiée à la Vierge à Vieux reng.
Niche dédiée à la Vierge.
Rue Aimable Liénard. N50.326438 E4.067242
Vieux Reng, chapelle
Oratoire ND de bon Secours - 1814, à La Salmagne
N50.322741 E4.023959
Vieux Reng, chapelle
Chapelle, 31 Rue de Marpent.
N50.326129 E4.047421
Vieux Reng, cascade
La cascade sur la Trouille.

Le fort de La Salmagne est un ouvrage fortifié de la ligne Maginot, situé sur la commune de Vieux Reng. C'est un petit ouvrage d'infanterie (de quatrième classe) comptant deux blocs. Construit à partir de 1934, l'ouvrage a été abîmé par les combats de mai 1940.
Le fort de La Salmagne se trouve au milieu du secteur fortifié de Maubeuge ; il forme avec l'ouvrage de Bersillies le centre de la ligne de résistance protégeant Maubeuge de part et d'autre de la Sambre. L'ouvrage est flanqué d'une part à l'ouest par l'ouvrage de Bersillies (lui-aussi équipé d'une tourelle), d'autre part au sud-est par la casemate d'intervalle de l'Épinette. Bien qu'il soit en partie protégé par la tourelle de l'ouvrage voisin, aucun ouvrage d'artillerie ne le couvre de ses tirs.
L'ouvrage est érigé sur l'ancien fort de la Salmagne. Une galerie souterraine relie les deux blocs
Le bloc 1 sert de casemate cuirassée d'infanterie. Il est armé avec une tourelle pour deux armes mixtes, deux cloches d'arme mixte et une cloche GFM B (guetteur et fusil mitrailleur). Le bloc 2 sert d'entrée et de casemate d'infanterie flanquant vers l'est. Il est armé avec un créneau mixte pour JM/AC 47 (jumelage de mitrailleuses et canon antichar de 47 mm), un autre créneau pour jumelage de mitrailleuses, une cloche d'arme mixte, deux cloches GFM B (dont l'un sert d'observatoire avec un périscope) et une cloche lance-grenades.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
Bloc 1 Ligne Maginot: chambre pour 10 hommes.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
La cuisinière Modèle 1933.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
Tourelle STG.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
Collection d'obus.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
Le coffre flanquant simple de 1889.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
Le couloir à 30 mètres sous terre.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
La salle centrale du fort de 1889.

Le marché de la construction est daté du 5 novembre 1934, pour un prix tout compris de 6 200 000 francs de l'époque. Pendant la bataille de France, les ouvrages et casemates au nord-est de Maubeuge sont attaqués par l'arrière : les forces allemandes ont percé plus au sud près de Solre-le-Château dès le 16 mai 1940 (par la 7. PzD) et la ville de Maubeuge est prise le 18 mai (par une Kampfgruppe de la 5. PzD puis par la 28. ID). Les 19 et 20 mai, l'ouvrage de La Salmagne est bombardé par des Stukas. Le 22 mai, la reddition du blockhaus STG d'Élesmes permet aux Allemands de mettre des pièces de 150 mm face à la façade arrière ainsi que dans l'axe des créneaux du bloc 2, mais hors de portée des armes de l'ouvrage. Après plusieurs tirs, le créneau mixte est enfoncé à coup d'obus, le canon antichar est détruit et un caporal est tué ; le créneau FM de la caponnière à gauche de l'entrée est percée. Le bloc 2 est évacué vers 15 h. Peu après, c'est le bloc 1 qui reçoit des tirs, martelant sa façade nord-est et détruisant les bouches de ventilation. Les dessus sont ensuite couverts par l'infanterie allemande, qui neutralisent la tourelle avec une charge explosive. Les armes détruites et l'équipage en train de s'asphyxier, le commandant français se rend vers 20 h 30.

Le fort de La Salmagne à Vieux Reng.
Vitrine de la salle d'exposition 14/18.

Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies