Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Taisnières sur Hon, village de l'Avesnois

Habitants : Taisniérois, Taisniéroises.
Code postal : 59570
Nb d'habitants en 2011 : 926
Superficie : 16,22 km2

Mairie de Taisnières sur Hon : 28, rue du Centre

Horaires d'ouverture :
Lundi, Jeudi et Vendredi : de 08h00 à 12h00
et de 13h30 à 16h30
Mardi : de 08h00 à 12h00
Mercredi : de 08h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30
Samedi : de 08h30 à 12h00 ( Accueil ouvert uniquement le 1er et 3e samedi du mois )

Tél : 03 27 63 17 16
Fax : 03 27 39 89 17

Mail : mairie.taisnieres-sur-hon@wanadoo.fr

Site de la mairie de Taisnières sur Hon

Musée de Taisnières sur Hon

Blason de Taisnières sur Hon
Localisation sur carte du patrimoine de Taisnières sur Hon : Ici

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1838 (textes numérisés)
Taisnières sur Hon, noms anciens : Tainnières, 1186, J. de G., Ann. du Hainaut, XII, 339. - Tesnières, 1349, Pouillé de Cambrai. - Taisnières, XIVe siècle, Le Glay, Cam. Christ. - Tasnières, 1473. - Taisnières-sur-Hon, XVIIIe siècle.
Monument : Église remontant avant 1600.
Faits historiques : Jean de Taisnières, Colart de la Longueville et autres, furent, en 1288, témoins à plusieurs actes relatifs à l'arrentement perpétuel fait en faveur de Nicolas Ambroine, par Guillain Leplat, chapelain de la chapelle Saint-Jean, dans l'église de Sainte-Aldegonde, à Maubeuge, d'une maison sise en cette ville, ainsi qu'à l'adhéritement du nouveau propriétaire.
Le duc d'Albe, commandant les troupes espagnoles, vint loger à Taisnières, en 1572, dans sa poursuite contre les protestans armés des Pays - Bas; il venait de Binche et se rendait au Quesnoy.
Le hameau de Malplaquet, dépendant de ce village, est devenu célèbre par la bataille qu'y perdirent les Français, le 11 septembre 1709, contre les troupes alliées commandées par le prince Eugène et le duc de Marlborough. Les alliés, au nombre de 100,000 Anglais, Allemands et Hollandais, après avoir enlevé la ville et la citadelle de Tournai, avaient investi Mons et se disposaient à en faire le siège. L'armée française, sous les ordres des maréchaux Villars et de Boufflers, et forte de 65,000 hommes, s'avançait pour s'opposer à ce dessein; mais les ennemis, sans attendre notre arrivée, viennent eux-mêmes nous offrir le combat. Villars range ses bataillons derrière des retranchemens élevés à la hâte, et occupe toute la ligne entre Blangies et Malplaquet. Ses rivaux s'élancent contre lui à la tète de leurs meilleures troupes. Longtemps leurs efforts sont vains; ils balancent, ils reculent; les Hollandais sont écrasés, et les Allemands, ainsi que les Anglais, sont frappés de terreur. Marlborough, loin de partager leurs craintes, redouble d'audace et ranime ses soldats. Pour s'opposer à sa furie, Villars détache dix escadrons de son centre, qui se trouve ainsi dégarni, et c'est par cette issue que va s'échapper la fortune. Les ennemis, pénétrant par un marais qu'on avait cru impraticable, se précipitent sur ce centre affaibli. Nos deux ailes alors sont séparées, et n'en combattent qu'avec plus d'acharnement: leur valeur va peut-être rétablir les chances du combat; mais Villars, blessé au genou, tombe; cet événement porte le découragement dans notre armée, et Boufflers ordonne de sonner la retraite. La nuit vient et cache nos revers. Nos troupes se retirent en bon ordre vers Le Quesnoy, et quand le soleil du lendemain vint éclairer le champ du carnage, trente mille morts étaient couchés sur le terrain, dont dix mille Français et vingt mille ennemis.
Le résultat de cette bataille fut, pour les alliés, la prise de Mons, qui se rendit par capitulation, le 20 octobre, après vingt quatre jours de tranchée ouverte.
En 1815, après Waterloo, Wellington campa à Taisnières.
La population du village de Taisnieres sur Hon n'était que de 450 individus au commencement du dernier siècle; elle se compose aujourd'hui de 1386 habitans, au nombre desquels on compte 260 indigens et 18 mendians.
Son territoire comprend 1610 hectares, dont 1145 en terres labourables, 99 en prés, 287 en pâtures, 4 en bois, 14 en jardins, 2 en houblonnières, 13 en propriétés bâties, 42 en routes et chemins, et 4 en rivières.
Sa culture ordinaire est le froment, le scourgeon, l'orge, l'avoine, le colza, le lin, le houblon et les pommes de terre. Sa culture principale est le froment.
On trouve à Taisnières-sur-Hon une distillerie, une brasserie et 2 moulins à farine.
Hameaux et lieux dits : Malplaquet. La Chaussée-du-Bois. Chaussée-de-Hon. Sur-Hon. Camp-Perdu. Rieu-Charteau. Rieu-Délérel. Grosse-Haie. Jean-Sart. Château-Blairon. Haute et Basse Capellerie. Fache-de-la-Motte.

Taisnières sur Hon, église
Le chevet.

Taisnières sur Hon, église, chemin de croix.
Un des tableaux du chemin de Croix.

Taisnières sur Hon, église, fonts baptismaux
Les fonts baptismaux.

Taisnières sur Hon sur les albums de Croÿ.
Taisnières sur Hon sur les albums de Croÿ.
Voir en grand format
Taisnières sur Hon, église.
Église Notre-Dame de la Visitation de Taisnières sur Hon.

Un projet est proposé par l'architecte Thory en 1898 : il n'est pas accepté par la municipalité, qui désire "une flèche un peu ornée, une tour avec trois cloches, des chapelles polygonales et des fenêtres sur la façade éclairant les collatéraux". L'église est reconstruite entre 1900 et 1905 par Fernand Garet, architecte DPLG installé à Cambrai (Nord). Les cloches sont remplacées en 1923 par des cloches réalisées par les fondeurs Wauthy de Douai (Nord).
Eglise de style néo-gothique, à trois vaisseaux, un chevet à cinq pans et une tour-clocher. Les élévations sont en brique sur un soubassement de grès. Les ouvertures sont soulignées par l'emploi de pierre de Morley. Les fenêtres hautes ont des arcs brisés. Une rose éclaire la tour-clocher.

Taisnières sur Hon, église, Christ.


Taisnières sur Hon, église, Saint
Saint Donat, bois polychrome du 17ème siècle.

Taisnières sur Hon, église, autel
Bas relief de l'autel.

Taisnières sur Hon, église de Malplaquet, fonts baptismaux
Les fonts baptismaux de l'église Saint Martin

Taisnières sur Hon, église de Malplaquet, tabernacle
Le tabernacle

Tabernacle composé de deux volets peints entourés de 2 x 2 colonnes torses. Lorsqu'ils sont ouverts, ils représentent deux anges ailés en prière. Fermés, ils sont ornés d'un calice. (17ème).

Taisnières sur Hon, église de Malplaquet, vitrail.
Taisnières sur Hon, église de Malplaquet
Église Saint Martin de Malplaquet

L'église ou chapelle de Malplaquet a été reconstruite sous la direction de Félix Guillemin entre 1879 et 1881. L'édifice prend la dénomination de chapelle de secours en 1899. Réparation des dommages de la foudre tombée en 1904. Remplacement de la cloche en 1923 par une cloche réalisée par les fondeurs Wauthy de Douai.
Chapelle à vaisseau unique et chevet à trois pans. L'édifice à un niveau est élevé en brique sur un soubassement de moellons de grès (élévations latérales) et de pierre de taille (élévation antérieure). Le vaisseau est éclairé par six baies en arc brisé et deux roses. La toiture à deux pans, la flèche polygonale et l'abat-son sont couverts d'ardoise. La chapelle est éclairée par des lancettes et deux oculis. Elle est couverte d'une voûte nervurée.

Taisnières sur Hon, église de Malplaquet, intérieur
La nef

Taisnières sur Hon, église de Malplaquet, vitrail
Les deux vitraux circulaires de l'église Saint Martin

Taisnières sur Hon, vue aérienne
Taisnières sur Hon, vue aérienne

Le monument commémoratif de la Bataille de Malplaquet bâti en 1909

Monument élevé en 1909 à la mémoire des combattants de la bataille de Malplaquet qui eut lieu le 11 septembre 1709. La pyramide a été réalisée par le sculpteur Corneille-Henri Theunissen avec de la pierre extraite à Cousolre par le marbrier Vienne.
Monument en forme de pyramide représentant trois drapeaux entremêlés de branches de chêne. Un médaillon représente les têtes des généraux Villars et Boufflers de profil. La phrase commémorative " Aux combattants de Malplaquet 11 septembre 1709 " est inscrite sur le socle.

Taisnières sur Hon, stèle
Stèle dédiée à l'infanterie des Suisses de Malplaquet

Taisnières sur Hon, stèle
Stèle rappelant la blessure au genou de LH de Villars,
Maréchal de France, lors de la bataille de Malplaquet
Monument aux Morts de Taisnières sur Hon
Le monument aux Morts de Taisnières sur Hon a été réalisé par la Société granitière Gaudier-Rembaux
Taisnières sur Hon, stèle
Stèle à la mémoire des soldats fusillés le 2 septembre 1944.

Taisnières sur Hon, Le calvaire
Calvaire au cimetière
N50.320526 E3.847829
Stèle des anglais à Taisnières sur Hon.
Stèle dédiée aux régiments anglais de la bataille de Malplaquet créée en 1984 par l’association Navarre et Picardie.
Restaurée en 2016 par l'association Taisnières Malplaquet culture et patrimoine
Lieu dit le Bléron. N50.335300 E3.879245
Moulin de Taisnières sur Hon
Ancien moulin sur l'Hogneau.

Ce moulin à blé, construit par Charles Antoine Lescut, est autorisé en 1801. En 1848, un contentieux entre M. Lescut et M. Largillière, propriétaire du moulin amont, au sujet du niveau des eaux, conduit à une nouvelle réglementation du moulin. A une date inconnue, le moulin est racheté par M Colart, nom qui apparaît sur le cadastre de 1922. Le moulin Colart a cessé ses activités vers 1950. Racheté et transformé en habitation, le moulin a conservé ses meules, sa vantellerie à deux vannes et la plus petite des roues hydrauliques verticales, alimentée en dessous et refaite en métal à une date inconnue. Un plan de 1801 permet de déterminer le diamètre de la roue hydraulique. Celle-ci, d'environ 2, 75 m a disparu, sur le plan de 1848, au profit de deux roues, plus petites.
De part et d'autre d'un chemin particulier descendant jusqu'à la rivière, se trouvent, à droite le moulin et le logement du meunier, à gauche, un autre logement. Le moulin et le logement se trouvent dans un bâtiment en pierre calcaire, en rez-de-chaussée avec combles. Il est couvert d'un toit à longs pans à tuiles flamandes et flamandes mécaniques. Un appentis repose sur le pignon nord. Le second logement en pierre également a un étage et est couvert d'un toit à longs pans à croupe et de matériau synthétique en couverture.


Fleurissement à Taisnières sur Hon
Fleurissement à l'entrée du village de Taisnières sur Hon.

Taisnières sur Hon, oratoire
Oratoire dédié à ND de Halle.
Au sud du village, au milieu des champs. N50.309654 E3.822705
Taisnières sur Hon, oratoire
Oratoire de 1850 dédié à ND de Bon Rencontre.
Grand Chemin de Mons / Rte de Mons. N50.328403 E3.867168
Taisnières sur Hon, oratoire
Oratoire dédié à St Donat.
Chaussée Brunehaut. N50.316819 E3.866551
Chapelle ND des 7 Douleurs à Taisnières sur Hon
Chapelle dédiée à ND des 7 Douleurs, située au Camp Perdu.
La grille réalisée au début des années 2000 représente un coeur transpercé par 7 poignards. N50.33163 E3.85762

Taisnières sur Hon, oratoire
Chapelle ND de Tongres de 1770.
Rte de Mons /Chemin du Riez de l'Erelle. N50.318306 E3.865776
Taisnières sur Hon, oratoire
Oratoire rebâti en 1810 dédié à ND de Liesse.
Route de Mons. N50.333746 E3.871127
Taisnières sur Hon, chapelle
Chapelle ND des sept Douleurs, 19 Chemin de la Bondoise
N50.330448 E3.853959
Taisnières sur Hon, chapelle
Chapelle ND de Lourdes
N50.329243 E3.879171
Chapelle ND de Bon Secours à Taisnières sur Hon
Oratoire de 1807 dédié à ND de Bon Secours.
Voie Communale Brunehaut. N50.312941 E3.852614

Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies