Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Ruesnes, village de l'Avesnois

Habitants : Ruesnois, Ruesnoises.
Code postal : 59530
Nb d'habitants en 2011 : 434
Superficie : 6,75 km2

Mairie de Ruesnes : Rue du Quesnoy

Horaires d'ouverture :
Lundi au Vendredi : de 16h30 à 18h00

Tél : 03 27 49 12 13
Fax : 03 27 49 12 13

Mail : mairie.ruesnes@wanadoo.fr

Localisation sur carte du patrimoine de Ruesnes : Ici
Blason de Ruesnes

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1838 (textes numérisés)
Ruesnes, noms anciens : Roesne, 1186, J. de G., ann. du Hain. XII, 339. - Roingnes, 1218, Tit. de l'abb. de Fémy, Le Carp. Pr. - Ruonne, 1243, Cart. de Notre-Dame de Condé. - Reuennes, 1327, 2e Cart. du Hainaut. -Roesne, 1348, manusc. de la biblioth. de Valenciennes, N° 526 , p. 42. - Ruesne, Ruesnes , doc. div.
Monuments : Voie romaine de Bavai à Cambrai.
Cloche fondue en 1537.
Faits historiques : Paroisse du décanat d'Haspres en 1186.
Ce village est arrosé par deux ruisseaux, savoir : le Hognieau qui doit son origine à des fontaines situées au territoire du Quesnoy, et se jette dans l'Ecaillon, près de Vendegies, et le Mortry dont les eaux proviennent aussi de plusieurs fontaines et se réunissent à la Rhonelle entre Artres et Maresches, après avoir traversé Sepmeries.
Selon Lecarpentier, historien de Cambrai, ce village doit son nom à ses anciens seigneurs, les chevaliers de Vendegies qui portant une roue de gueules dans leur écusson, se firent appeler Rouenne ou Ruesnes, afin d'être connus par un surnom analogue au signe représenté dans leurs armes. Le premier qui porta ce surnom fut Gérard de Vendegies, qui vivait en l'an 1091.
Un état des hommages dus au roi de Bohême dans la seigneurie de Dourlers fait mention de Henri de Ruesnes.
Le 23 mai 1708, un ouragan terrible causa d'immenses dégâts dans ce village.
Il existe à Ruesnes des traces évidentes du séjour des maîtres du monde. En 1788, on y découvrit l'ouverture d'un souterrain voûté qui passe sous les étangs d'une propriété particulière, et communique avec un autre souterrain nommé les caves de Marie-Louise. Ces souterrains paraissent être des restes de constructions romaines, de même qu'un ancien édifice aujourd'hui disparu, et sur les fondations duquel M. Boursier, ancien maire de Ruesnes, a fait bâtir une charmante maison.
On trouva, en 1813, dans un terrain nommé le Courtieux, des traces de bâtimens romains qui paraissent avoir eu une certaine étendue. En 1827, dans une autre partie du territoire, on recueillit des médailles de Jules-César et d'Antonin, des pavés romains et beaucoup de tombeaux remplis d'ossemens. Il est à regretter que les propriétaires de ces deux portions de terre aient refusé d'y laisser faire des fouilles. Peut-être ces explorations auraient jeté quelque jour sur la situation de l'ancien Hermoniacum, que l'on pense avoir existé vers le Quesnoy et Vendegies-sur-Écaillon.
La population de Ruesnes est de 447 habitans, dont 22 indigens et 3 mendians.
La superficie totale de son territoire est de 666 hectares, ainsi divisés : 601 en terres labourables, 14 en prés, 1 en houblonnières, 20 en vergers, 7 en jardins, 6 en bois, 3 en avenues, 3 en contenance des propriétés bâties, 10 en routes, chemins, et 1 en rivières et ruisseaux.
Sa culture ordinaire est le blé, l'orge , l'avoine, le colza, les fèves et un peu de houblon. Sa culture principale est le blé. Sa seule industrie est l'agriculture. Cette commune ne possède qu'un moulin à blé.
Hameaux et lieux dits : Le Château. Le Moulin. La Ferme et les Champs de Grand et de Petit Mortry.

Eglise de Ruesnes, chemin de Croix.
Un des tableaux du chemin de croix.

Eglise de Ruesnes, vitrail.
Un des vitraux de l'église.

Eglise de Ruesnes, les fonts baptismaux.
Les fonts baptismaux

Eglise de Ruesnes, autel st Pierre.
L'autel St Pierre

Mairie de Ruesnes
Mairie de Ruesnes

Château de Ruesnes
Château de Ruesnes.

Les bâtiments les plus anciens, ceux de la ferme de basse cour, remontent au XVIIe siècle, ce sont de simples constructions à un seul niveau suivant les habitudes de l'architecture rurale de la région. Ils précèdent la demeure seigneuriale qui fut construite au XVIIIe siècle, trois ailes (dont l'une a été refaite au XXe siècle) divergent à partir d'un salon central en ovale; outre les combles, chacune de ces ailes comporte deux niveaux percés d'ouvertures au cintre surbaissé. Les matériaux utilisés sont ceux qui étaient les plus usuels à cette époque, la brique pour les murs, le grès pour le soubassement, la pierre pour les encadrements des ouvertures. Il ne faudrait que peu de chose pour faire revivre le site encore décrit au siècle dernier comme un "lieu de délices"

Chapelle à Ruesnes
Chapelle N.D. de Lourdes, rue de Bermerain.
N50.258618 E3.580522
Monument aux morts de Ruesnes
Monument aux morts de Ruesnes.

Ruesnes sur les albums de Croÿ
Ruesnes sur les albums de Croÿ
Voir en grand format
Eglise de Ruesnes.
L'église Saint-Pierre-des-Liens (1763) à Ruesnes.

Eglise de Ruesnes, Christ en croix
Christ en bois.

Eglise de Ruesnes, la nef.
La nef

Eglise de Ruesnes, sculpture de la chaire.
Détail de la chaire

Eglise de Ruesnes, st Pierre.
Saint Pierre

Chapelle à Ruesnes
Chapelle, rue de Sepmeries.
N50.262487 E3.580441
Chapelle à Ruesnes
Chapelle N.D. de La Délivrance, rue du Point d'Arrêt.
N50.263289 E3.590964
Monument aux morts de Ruesnes

Sur un socle de pierre grise, on peut voir un groupe de trois jeunes femmes dignes et résignées, aux formes graciles, supportant une urne funéraire. Les noms de "Yser", "Verdun" et "Marne" rappellent quelques unes des batailles sanglantes qui ont profondément marqué les soldats de la première Guerre mondiale.
Il a été sculpté par, Aline Lambert de Beaulieu infirmière-major durant la guerre. En novembre 1918, elle retrouve le château de Ruesnes, qui appartient à sa famille, dans un état pitoyable. Lorsqu’elle exécute le monument, elle se refuse à représenter mourants, héros armés, ou victimes. C’est à la condition que rien n’évoque les horreurs vécues qu’elle offre gratuitement à la commune le monument inauguré en 1922.


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies