Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Noyelles sur Sambre, village de l'Avesnois

Habitants : Noyellais, Noyellaises
Code postal : 59550
Nb d'habitants en 2011 : 308
Superficie : 6,49

Mairie de Noyelles sur Sambre : 2, rue de l'École

Horaires d'ouverture :
Lundi : de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h00
Mardi au Jeudi : de 13h30 à 16h30
Vendredi : de 13h30 à 16h00

Tél : 03 27 67 39 93
Fax : 03 27 67 47 29

Mail : mairie.noyelles.sambre@wanadoo.fr
Blason de Noyelles sur Sambre
Localisation sur carte du patrimoine de Noyelles sur Sambre : Ici

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1838 (textes numérisés)
Noyelles sur Sambre, noms anciens : Noyella, 1131, Charte de l'évêque Liétard. - Noielle, 1186, J. de G., Ann. du Hainaut, XII, 339. - Noïelle, 1237, Bulle du pape Grégoire IX. - Noielles, 1258, Cart. de l'abb. de Maroilles. - Noyelles, 1295, Lettre de Gilles de Berlaimont. - Noyelles-lez-Dompierre.
Monuments : Emplacement du château-fort de Sassogne, construit au XIIe siècle par Nicolas, seigneur d'Avesnes. Restes de la maison-forte de Renaut-Folie, qui existait déjà en 1245.
Vis-à-vis la porte de l'église, dans la muraille du cimetière, une belle pierre tombale de 1452, portant, avec une inscription en caractères gothiques, sept personnages sculptés.
Église reconstruite en 1785.
Faits historiques : Le village de Noyelles est très-ancien; son origine remonte au règne de l'empereur Lothaire, vers l'an 850. Des chartes de 920 et 921 de Louis-le-Débonnaire et de Charles-le-Simple l'ont rattaché à l'abbaye de Maroilles, de laquelle il a constamment dépendu jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Cette commune a souvent eu des procès à soutenir contre les moines de ce monastère, dont les exigences outrées les ont fait détester de leurs vassaux. Elle a été à différentes époques le théâtre de guerres de partisans et particulièrement dans les 15e, 16e et 17e siècles.
Des lettres de Guillaume, comte de Hainaut, de la St Jean Baptiste 1320, portent vente au profit de Jean de Berlaimont, clerc du roi de France, des terrages et autres revenus qu'il avait au terroir de Noyelles, sur la rivière Helpe et près de l'abbaye de Maroilles.
Le hameau de Renaud-Folie, dépendant de la commune de Noyelles, a tiré son nom de la ferme qu'y possédait l'abbaye de Maroilles.

Eglise de Noyelles sur Sambre


Eglise de Noyelles sur Sambre, statue
La vierge et l'enfant en bois polychrome.

Eglise de Noyelles sur Sambre
La nef et le choeur avec les voûtes en bois brut.

Le hameau de Sassogne, où était situé l'ancien château du même nom, n'a été rattaché au village de Noyelles que lors de l'établissement du cadastre ; il dépendait antérieurement de la commune de Dompierre.
Le château de Sassogne construit au XIIe siècle par Nicolas, seigneur d'Avesnes, à peu de distance de la Sambre, était très fortifié : quatre grosses tours placées aux angles en défendaient l'approche, et l'on ne pouvait y pénétrer que par un pont-levis existant au-dessus des fossés très-profonds et remplis d'eau qui l'entouraient.
On prétend que Marguerite, comtesse de Hainaut, a, dans le 13e siècle, habité quelquefois ce château, qui devait avoir de l'importance, puisque plusieurs routes pavées dont les fondemens se retrouvent encore dans les prairies, à une certaine profondeur, y aboutissaient.
Quelques ruines révèlent seules aujourd'hui l'existence de cet ancien château, qui a été pris et détruit, ainsi que plusieurs autres forts qui longeaient la Sambre, par le duc d'Enghien (connu plus tard sous le nom du Grand-Condé ), lorsqu'en 1643 il traversa cette rivière, après la bataille de Rocroi, que les troupes françaises qu'il commandait gagnèrent sur l'armée de Charles II, roi d'Espagne.
Ce château, dont les fortifications n'ont plus été relevées, est devenu l'habitation d'un fermier jusqu'en 1734, que le duc d'Orléans, à qui appartenait la terre de Sassogne, fit bâtir, dans le voisinage, la ferme du même nom que l'on y voit maintenant. Les matériaux employés à la construction de cette ferme ont été tirés presque en totalité des ruines du château. Les murs souterrains de cet édifice viennent encore de fournir plus de 2,000 mètres cubes de pierres brutes pour la construction de la route départementale de Maroilles à Maubeuge.
Il existait à Noyelles, avant la révolution de 1789, une association connue sous le nom de Régiment des Manants, dont la juridiction s'étendait à quelques communes voisines; elle avait particulièrement pour but de faire des cavalcades ou scènes burlesques, soit lorsqu'il s'agissait de querelles d'époux, soit lorsqu'il était question de remariage entre veufs et veuves. Madame Clément Hémeri, dans ses Promenades dans l'arrondissement d'Avesnes, parle de cette association et donne sur le Régiment des Manants les détails suivans : Les grades y étaient les mêmes que dans l'armée, et chaque membre de ce corps était monté sur un âne. Lorsqu'un couple du village faisait mauvais ménage par l'inconduite du mari ou de la femme, la troupe burlesque se réunissait au son du cornet à bouquin. Le régiment, enseigne déployée, se rendait en face de la maison désignée pour causer du scandale, et les époux, forces de paraître écoutaient une exhortation morale en présence du régiment. Cette remontrance publique produisait un tel effet qu'il n'y a pas d'exemple qu'elle ait été méritée deux fois.
En 1793, les Autrichiens, campés près de la forêt de Mormal, firent souvent des excursions dans le village de Noyelles.
Le général Blücher et son état-major séjournèrent en 1815 à Noyelles, après la bataille de Waterloo.
Cette commune a une population de 491 habitans, dont 30 indigens à la charge du bureau de bienfaisance et 15 mendians.
Son territoire contient 651 hectares, dont 140 en terres labourables, 474 en prés, 5 en vergers, 2 en terrains incultes et étangs, 3 en superficie des propriétés bâties, 18 en routes, chemins, et 9 en rivières et ruisseaux.
Sa culture ordinaire est le blé, l'avoine, le seigle et les pommes de terre; sa culture principale est le blé. La majeure partie du territoire est composée de prairies qui fournissent de gras pâturages. Le commerce et la fabrication des fromages dits de Maroilles sont les principales ressources de cette commune.
Il existe à Noyelles un moulin à vent pour moudre le grain.
Hameaux et lieux dits : Renaut-Folie (Regnaut-Folie, 1288. Renau-Folie, 1231. Saint-Genois, 1316. Renon-Folie. Renauld Folie. Sassogne. (Sassoigne, 1443. Sasoingne, Saint-Génois I,1.) La ferme du Parc. La Haute-Noyelles. La Basse-Noyelles.

Eglise de Noyelles sur Sambre, tableau de Gromaire
Toile de Marcel Gromaire,
artiste peintre natif de Noyelles sur Sambre.
Monument aux Morts de Noyelles sur Sambre
Monument aux Morts de Noyelles sur Sambre.

Oratoire à Noyelles sur Sambre
Dédié à ND de Walcourt en 1840 et ND de Bon Secours en 1857.
Grand Rue. N50.157063 E3.796796
Oratoire à Noyelles sur Sambre.
Oratoire situé dans une impasse, rue Alfred Bisiaux.
N50.156499 E3.799449
Oratoire à Noyelles sur Sambre
Oratoire de 1876, 1 rue de l'Ecole.
N50.156813 E3.800028
Oratoire à Noyelles sur Sambre
Oratoire situé rue de l'Ecole.
N50.156668 E3.800809

Noyelles sur Sambre sur les albums de Croÿ.
Noyelles sur Sambre sur les albums de Croÿ.
Voir en grand format
Eglise de Noyelles sur Sambre
L'église de Noyelles sur Sambre a été construite en 1785.

Une nouvelle publiée par M. Victor Houzé, secrétaire en chef de la sous-préfecture d'Avesnes, rapporte que Clément Renau, propriétaire, dans la paroisse de Noyelles, d'un domaine allodial enclavé dans les propriétés de l'abbaye de Maroilles et convoité depuis longtemps par les moines, en fit don à ce monastère, vers le commencement du 13e siècle, sous la seule condition d'être admis a l'abbaye, d'y être traité avec tous les soins possibles et d'être nourri à la table même de l'abbé. Renau fut en effet traité, pendant quelques années, avec tous les égards qu'il méritait par son caractère honorable, mais peu après, au lieu des attentions et des bons procédés qu'il attendait des religieux et auxquels il avait droit de prétendre par le fait de sa libéralité, il ne reçut plus que de mauvais traitemens et des humiliations qui lui firent amèrement regretter l'aisance, la tranquillité et la liberté dont il jouissait précédemment dans son manoir, qu'il désigna toujours sous le nom de Renau-Folie. Cette désignation a remémoré aux générations qui se sont succédées depuis cette époque la trop grande confiance et la bonhomie de Renau, autant que la cupidité et la mauvaise foi du couvent.
Il ne reste plus de traces de cet ancien manoir, qui parait avoir été démoli en 1643 ; la ferme actuelle a été bâtie dans le 17e siècle.

Eglise de Noyelles sur Sambre, baptistère
Baptistère de 1664 retrouvé lors de travaux dans l'église.

Buste de St Christophe à Noyelles sur Sambre
Buste de St Christophe en bois polychrome du XVIIIe siècle

Fonts baptismaux ,  Noyelles sur Sambre
Fonts baptismaux

Eglise de Noyelles sur Sambre, pierre tombale
Pierre tombale de 1452.

L'abbé de Maroilles et ses moines sont à gauche de la croix et les défunts à droite. On peut y lire l'inscription suivante :
Jehan Quenée gist droitchy qui le jour du grand vendredi mil CCCCLII trepassa. Dieu lui soit piteux. Jehane Gillione osy son espouse gist dalis ly. Pries  pour eux petits et grands et ossy pour les deux enfants.
Portrait, signature et armes abbatiales de Jean VI Bourgeois, 61e abbé-seigneur de Maroilles -année 1452. (Originaire d'une famille bourgeoise de Valenciennes, il décéda le 30 janvier 1485). Nommé et confirmé (31 juillet 1430) par le pape Martin V, il tint la chaire abbatiale de l'abbaye bénédictine de Maroilles de 1430 à 1483, date à laquelle, il résilia son abbatiat. Il fut également député des églises du comté de Hainaut et délégué du Clergé aux états bourguignons, sous Philippe le Bon et Charles le Téméraire, ducs de Bourgogne.
- Recherches de Mr. Geoffroy G. Sury de Bruxelles (2010)

Mairie de Noyelles sur Sambre
Mairie - Ecole de Noyelles sur Sambre.

Oratoire à Noyelles sur Sambre
Oratoire dédié à St Roch, situé Grand rue.
N50.162805 E3.806352
Oratoire à Noyelles sur Sambre.
Oratoire de 1888 dédié au Sacré choeur
Situé au 17 Grand rue. N50.150154 E3.788092
Oratoire à Noyelles sur Sambre
Oratoire de 1846 dédié à St Donat.
Rue des Haies. N50.149216 E3.783583
Oratoire à Noyelles sur Sambre.
Oratoire de 1887 dédié à St Eton, au 44 Grand Rue.
N50.152509 E3.792069
Calvaire de Noyelles sur Sambre
Le calvaire de Noyelles sur Sambre (Grand rue).
N50.161762 E3.804285
Le manoir Renaud Folie à Noyelles sur Sambre.
La maison forte de Renaud Folie à Noyelles sur Sambre,
et ci-dessous, adossée à elle, la maison natale du peintre Marcel Gromaire (24 juillet 1892 - 11 avril 1971).
La maison natale du peintre Gromaire à Noyelles sur Sambre.

Faire connaître la page consacrée au village de Noyelles sur Sambre via Facebook.


Source : "Albums de Croÿ, Tome IX, Comté de Hainaut VI, Editions du Crédit Communal de Belgique"

Pierre Legrand, Claudie Péan et Pierre Thelliez ont contribué à la réalisation de cette page.

*Haut de page*


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies