Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Glageon, village de l'Avesnois

Habitants : Glageonnais, Glageonnaises
Code postal : 59132
Nb d'habitants en 2011 : 1831
Superficie : 11,77 km2

Mairie de Glageon : 17, rue du Général-de-Gaulle

Horaires d'ouverture :
Lundi au Vendredi : de 09h00 à 12h00
et de 14h00 à 17h00

Tél : 03 27 56 14 20
Fax : 03 27 59 77 66

Mail : mairie.glageon@wanadoo.fr

Site de la mairie de Glageon : http://www.glageon.fr

Localisation sur carte du patrimoine de Glageon : Ici
Blason de Glageon

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1837 (textes numérisés)
Glageon, noms anciens : Glajeon, 1133, Titre de St-Aubert, Le Carp. Pr. II, 82. - Glavin, 1145, Cart. de l'abb. de Liessies. - Glaion, 1251, id., id. - Glagon, 1186, J. de G., ann. du Hain. XII, 339. - Glaghon, 1349, Pouillé de Cambrai. - Glajon, 1484, J. de G., manusc. de Valenciennes. - Glaion, 1613, Guicciardin, descrip. des Pays-Bas. - Glageon, XVIIe siècle.
Monuments : Sépultures gallo-romaines ou mérovingiennes renfermant des armes, découvertes, en 1862, au hameau de Couplevoie.
A peine reconnaît-on l'emplacement où s'élevait l'ancien château-fort du lieu.
Faits historiques : En 1186, paroisse du décanat d'Avesnes, à la collation de l'abbaye de Liessies.
Marie de Châlons possédait à Glageon des propriétés et des droits qu'elle vendit, en 1333, à Gui de Châtillon, seigneur d'Avesnes.
Au XIVe siècle, siège d'une seigneurie dont les titulaires sont souvent cités dans l'histoire de la province.
En 1543, le château-fort attaqué et pris par les troupes de François 1er, opérant sous le commandement du seigneur de Bonneval, contre celles de Charles-Quint, fut pillé et brûlé, et les portes de l'enceinte abattues.
En 1552, Henri II sortit de Sedan et vint assiéger le château de Glageon, qui fut pris, ainsi que celui de Trélon. Ces deux places, qui servaient de retraite à des brigands, furent emportées d'assaut et rasées; la garnison fut passée au fil de l'épée.
Reprise en 1553 par le comte de Roeux.
Le connétable de Montmorency y revint en 1554 à la tête d'une armée formidable. Il s'avança avec le duc de Vendôme par Estrée-au-Pont, s'empara de Trélon, Glageon, Chimay et autres petites places que les habitans avaient abandonnées et qui furent entièrement détruites.
Le château de Glageon fut encore pris, en 1637, par le vicomte de Turenne, après une faible résistance.
Au mois de juillet 1655, après le siège de Rétbel, Turenne fut informé qu'une partie des troupes espagnoles se trouvait à Chimay, Trélon et Glageon. Il se mit aussitôt en route pour les rejoindre, mais arrivé à Anor, il apprit que l'ennemi s'était retiré.
Avant la révolution, une portion de Glageon était du ressort de la prévôté de Maubeuge et régie par la coutume de La Bassée, tandis que le reste de la commune faisait partie de la terre et pairie d'Avesnes; en 1787, le duc d'Orléans y possédait encore la seigneurie directe avec un droit de terrage et des rentes.
Glageon a une population de 1211 habitans, dont 15 indigens et 4 mendians.
La superficie totale de son territoire est de 1166 hectares, dont 235 en terres labourables, 367 en prés, 8 en terrains plantés, 505 en bois, 9 en terrains incultes et étangs, 5 en fonds de propriétés bâties, 32 en routes, chemins, et 5 en rivières et ruisseaux.
Sa culture ordinaire est le blé, l'épeautre, l'orge, l'avoine et les pommes de terre. Sa culture principale est le blé.
Son industrie a pour principal objet l'exploitation des mines de fer et des bois, celle des carrières de marbre, des pierres à bâtir et du bois scié.
Il existe dans cette commune de Glageon une forge où l'on fond la gueuse pour la convertir en fer en barres, 1 moulin à blé mû par l'eau, 2 scieries de marbre également mues par l'eau, 2 fours à chaux, 2 briqueteries et une brasserie.
Hameaux et lieux dits : Couplevoie. Laudrissart. Le Petit Glageon. Les Bois Colinet et Monfaux. Les Haies de Glageon. Les Carrières.

Glageon sur les albums de Croÿ.
Le château de Glageon sur les albums de Croÿ.
En cartouche : "Le chasteau De Glaison 1597"
Voir en grand format
Eglise de Glageon, la nef.
La nef.

Eglise de Glageon, autel et retable.
L'autel, le tabernacle et le retable.

Eglise de Glageon, vitrail
Un des vitraux de l'église st Martin.

Eglise de Glageon, l'assomption de la vierge.
L'assomption de la Vierge (1852)

Eglise de Glageon, les fonts baptismaux.
Les fonts baptismaux.

La bibliothèque de Glageon.
La bibliothèque de Glageon.

Monument aux Morts de Glageon
Monument aux Morts de Glageon inauguré le 28/05/1922

Glageon, mémorial.
Stèle à la mémoire d'Emmanuel Brihaye 1913 - 2004, pilote de chasse dans le groupe Normandie Niemen de 1943 à 1945 et
pilote d'essai de 1947 à 1967.
Brasserie de Glageon

Brasserie-malterie Bernard Lemaire, puis Bernard Champagne, puis Bernard. De source orale la brasserie-malterie aurait été fondée dans la deuxième moitié du 19e siècle. La famille Bernard en reprend l'exploitation en 1927 sous le nom de Bernard Lemaire, puis Bernard Champagne, et enfin Bernard en 1946. La fabrication de bière cesse en 1940 à cause de destructions dues à la Seconde Guerre mondiale. L'établissement devient alors dépositaire de la brasserie Poulain (de Fourmies), puis de la brasserie Bouchard (de Saint-Amand-les-Eaux) . Actuellement la brasserie sert de dépôt de boissons et de logement. En 1927 la production oscillait entre 6 et 10 000 hectolitres. Adresse : 4 rue du Calvaire.

Brasserie de Glageon.

Glageon sur les albums de Croÿ.
Glageon sur les albums de Croÿ. Voir en grand format


Autre vue de Glageon sur les albums de Croÿ.
En cartouche : "Le villaige et ch(ate)au de Glaison"
Voir en grand format

"Le chasteau De Glaison 1597". Cette commune est bien représentée dans les albums de Croÿ puisque cinq vues au moins lui sont consacrées : deux dans le volume II, une dans le volume IX et deux qui se trouveraient dans le musée d'Avesnes. Une rangée d'arbres bordent la rivière qui fait tourner la roue d'un moulin (visible sur la planche 28 de l'album IX). Le château bâti en quadrilatère est entièrement couvert d'ardoise, il est peut-être construit en briques ou en moellons de pierre couverts d'un enduit rosé. L'entrée (non visible ici) se situe à l'ouest, du côté des quatre tours. Elle possède un pont sur des douves remplies d'eau. Trois autres tours sont visibles, elles cantonnent les angles de cet ensemble. A droite on découvre un élégant jardin rectangulaire composé de trente-deux parterres entourés d'une enceinte cantonnée de tourelles aux angles. Le tout dégage un air d'agrément, mais c'est bien d'un château-fort qu'il s'agit , car il en possède toutes les caractéristiques. Il ne reste plus rien de ce château que Guy de Châtillon avait acheté à Marie de Chalons en 1333 et qui appartint à Jean d'Eclaibes puis à Philippe de Stavel qui était grand maître de l'artillerie de Philippe II d'Espagne.

Eglise de Glageon
L'église Saint-Martin à Glageon.

Eglise de Glageon, la chaire.
La chaire.

Eglise de Glageon, le tabernacle.
Le tabernacle.

Eglise de Glageon, ste Catherine.


Eglise de Glageon, le chemin de croix.
Un des tableaux du chemin de Croix.

Mairie de Glageon
La mairie de Glageon.

Le plan de la fin du XVIe siècle, tiré des minutes d'Adrien de Montigny le peintre des Albums de Croÿ, montre le village à peu près dans sa conformation actuelle. Une trentaine de feux sont dispersés le long du bas des rues de Fourmies, du Trieux le Coq, Georges et Dufrenes, toutes sont couvertes de toits de chaume et seuls l'église, le château et son pigeonnier et le moulin ont une couverture d'ardoise. L'église actuelle qui date de 1714 a été agrandie en 1785. En 1773 est ouverte la minière de Couplevoie. Suite à l'exploitation de la mine de fer jaune sur Féron et Couplevoie est découverte une couche assez régulière de fer rouge, exploitable de Glageon à Momignies. L'activité d'extraction de la pierre calcaire est également ancienne sur la commune, antérieure au XIXe siècle. A partir de 1840, Glageon connaît également un développement industriel lié aux filatures, aux usines de tissage et de peignage de la laine. La présence de l'eau, d'une population agricole disponible et l'arrivée du chemin de fer permettent un écoulement rapide des produits manufacturés. On assiste alors à un emballement de la construction, 70% du patrimoine immobilier de Glageon se situant dans une tranche de soixante ans. Le centre du village s'étoffe et englobe la trame agricole existante. Après la Première Guerre mondiale, il n'y a plus de grosses installations industrielles nouvelles. Depuis l'après-guerre, Glageon a connu une période de forte récession industrielle, seule la carrière génère encore une activité industrielle importante

Glageon, le chateau des Tourelles.
Le château des tourelles

Glageon, le chateau des Tourelles.
Le château des Tourelles vu de la rue du calvaire

Porche pigeonnier à Glageon.
Le porche de la maison des maîtres de forgES

Cimetière de Glageon
CWCG Glageon Communal Cemetery extension.

Lavoir de Glageon
Lavoir restauré dont la construction remonte au 1er quart du 18e siècle.

Demeure des des maîtres de forges à Glageon.
Ancienne demeure qui fut occupée à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle par des maîtres de forges (Goulart, Hufty, Moutier)

Chapelle ND du Rosaire à Glageon.
Chapelle ND du Rosaire, Rue Jean Marie Carion
N50.057044 E4.074603
Calvaire de Glageon
Le Calvaire rue du même nom. N50.052806 E4.076100

Chapelle à Glageon.
Chapelle située Impasse Buissart. N50.039206 E4.060583
Niche à Glageon.
Niche de l'Heureux, rue Heureuse.
N50.038955 E4.053780
Chapelle à  Glageon
Chapelle N.D. de Lourdes, Rue Saint-Ghislain.
N50.055392 E4.071038
Oratoire à Glageon.
Oratoire de 1874 dédié à N.D de Bon Secours et Ste Victoire.
Impasse Buissart. N50.038807 E4.060466
Oratoires à Glageon
1 - Oratoire de 1740 dédié à St Druon, Rue de la Grosse Épine. N50.051114 E4.069513
2 - Notre Dame de Bon Secours - 1831, 93 Rue du Général de Gaulle. N50.039816 E4.058029
3 - Chapelle de 1838 dédiée à St Roch et St Hubert, rue du Calvaire. N50.053833 E4.076220
4 - Chapelle de 1852 dédiée à ND de Walcourt, ND de Liesse et Ste Véronique, rue du Calvaire. N50.053921 E4.077925
Oratoires à Glageon.
1 - Oratoire de 1875 dédié à La Ste Mère de Consolation. Rue du Moulin à Vent. N50.057019 E4.083329
2 - Oratoire de 1864 dédié à Ste Philomène et à la Vierge Marie. Rue des Turcs. N50.042865 E4.066320
3 - Oratoire dédié à ND de Grâce et Ste Margueritte. Rue Charles Desquilbet. N50.058940 E4.069674
Oratoires à Glageon.
1 - Oratoire de 1771 dédié à Ste Marie. rue de Laudrissart. N50.066733 E4.072723
2 - Oratoire de 1780 dédié à ND du Rosaire. rue du Général de Gaulle. N50.055023 E4.071420
3 - Oratoire de 1866 dédié à St Gorgon et ND de Liesse. rue de la Minière. N50.038703 E4.057643
Oratoires à Glageon.
1 - Oratoire dédié à ND de la Brouffe et Jésus de 1769, rue Charles Desquilbet. N50.059648 E4.065319
2 - Oratoire situé 5 Impasse Jourdain. N50.041317 E4.052549
3 - Oratoire de 1864 dédié à Ste Philomène et à la Vierge Marie, rue du Genéral de Gaulle. N50.049561 E4.066391

Oratoire dédié à Ste Anne de 1827, démonté et stocké en attendant sa réinstallation,  rue Jean Marie Carion.

Autres oratoires : rue Charles Desquilbet, en mauvais état. N50.059066 E4.069792
Oratoire de 1880 dédié à St Hubert et ND de Walcourt à l'intérieur de la Chapelle située Impasse Buissart. N50.039206 E4.060583

L'étang de la Forge à Glageon
L'étang de la Forge à Glageon

Les carrières de Glageon.
Les carrières de Glageon.

Faire connaître la page consacrée au village de Glageon via Facebook.


Source :
"Albums de Croÿ, Tome IX, Comté de Hainaut VI, et Tome II, Propriétés des Croÿ, Editions du Crédit Communal de Belgique"

Claudie Péan, Christian Pavot, Gérard Lemaire, Aurélie Moreau et Patrice Bouqueniaux ont contribué à la réalisation de cette page.

*Haut de page*


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies