Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Ferrière la Grande, commune de l'Avesnois

Habitants : Ferriérois, Ferriéroises
Code postal : 59680
Nb d'habitants en 2010 : 5464
Superficie : 10,01 km2

Mairie de Ferrière la Grande : 1, place Gambetta

Horaires d'ouverture :
Lundi au Vendredi : de 08h30 à 12h00
et de 13h30 à 17h00

Tél : 03 27 53 17 40
Fax : 03 27 64 62 17

Mail : mairie@ferrierelagrande.fr

Site de Ferrière la Grande : www.ferrierelagrande.fr
Blason de Ferrière la Grande
Localisation sur carte du patrimoine de Ferrière la Grande : Ici

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1837 (textes numérisés)
Ferrière la Grande, noms anciens : Ferrarias, 1033, Titre de Saint-André du Cateau, Miroeus I, 56. - Ferrerias, 1039, Chron. de Balderic L, 3, chap. 49. - Ferires, 1119, Cart. de l'égl. de Cambrai. - Ferrières, 1133, Titre de Saint-Aubert, Le Carp. Pr. II, 82. - Ferères, 1143, Petit cart. de Vaucelles. - Fereris, 1179, Cart. de l'égl. de Cambrai. - Ferires, 1180, Cart. de l'abb. d'Alne. - Frières, 1186, J. de G., ann. du Hain. XII, 339. - Ferrères, 1285, 1er cart. de Flandre. - Ferières, 1349, Pouillé du diocèse de Cambrai. - Friières, 1484, manusc. de la bib. de Valenc. - Ferières les Grandes, 1740, doc. typographique. - Ferrière. - Ferrière la Grande, documents divers.
Monuments : Une découverte curieuse a été faite, en avril 1835, dans cette commune, à 200 pas environ au levant de l'établissement de hauts- fourneaux de M. Dumont : des ouvriers en creusant les fondemens d'une maison trouvèrent, à la profondeur de 4 à 5 pieds, trois squelettes humains, dont deux forment par leur position un angle droit, et le troisième placé un peu plus loin. Près d'un de ces squelettes et parallèlement à sa cuisse, se trouvait une espèce d'épée à deux tranchans, longue d'environ trois pieds et large de deux pouces et demi, autour de laquelle étaient rassemblés quelques petits objets en cuivre, tels que boucle, crochets, etc. , tous bien conservés et qui paraissent avoir appartenu à la garniture d'un ceinturon. On découvrit encore une espèce de coutelas ou de poignard, long d'un pied, une hache et les débris d'une dague triangulaire et d'une lame assez étroite. Ces derniers débris étaient tellement oxydés qu'on en reconnut difficilement la forme. L'épée elle même n'a paru redevable de sa conservation qu'à son épaisseur qui a dû être telle qu'elle ne pût être maniée que par un homme d'une force plus qu'ordinaire. M. Lebeau, docteur en médecine, à Maubeuge, qui eut occasion de voir les squelettes, trouva, par l'inspection d'un fémur conservé entier, que l'individu auquel il avait appartenu était d'une taille d'au moins cinq pieds huit pouces.
Deux pots d'une terre grisâtre et légère et ne contenant que de la terre, au dire des ouvriers, furent aussi trouvés au même endroit. L'un d'eux tomba en éclats sous le coup de la pioche ; l'autre, haut de sept pouces, très renflé vers le milieu et présentant trois pouces de diamètre à son orifice, fut retiré parfaitement intact. Ce pot, ainsi que les débris d'armes, a été recueilli par M. Bernardon, régisseur de l'établissement de M. Dumont.
Il est présumable que ces débris appartiennent à quelque chef romain qui aura été enterré en cet endroit. Malheureusement on n'a pu découvrir aucune trace de pierre tumulaire ou d'inscription. Peut-être quelque antiquaire habile pourra-t-il, à l'aide des objets conservés par M. Bernardon, reconnaître à quelle nation ils ont appartenu et vers quelle époque ils ont été placés dans la terre. Les Commentaires de César parlent de différens camps sur les bords de la Sambre ; quelques archéologues prétendent qu'un de ces camps aurait été établi à un endroit appelé Bois-de-la-Falize, situé entre Maubeuge et Rousies et à deux kilomètres de Ferrière la Grande. La découverte faite en 1835 pourrait fortifier cette opinion.
Faits historiques : Église donnée, en 1033, à l'abbaye de Saint-André du Câteau, par l'évêque de Cambrai, Gérard 1er.
En 1186, paroisse du décanat de Maubeuge.
Au XIIe siècle, Ferrière faisait partie de la terre de Beaumont.
Il fut, en 1336, apporté en dot par Jeanne de Beaumont à Louis de Châtillon, seigneur d'Avesnes. Il continua à dépendre de la seigneurie de Beaumont jusqu'en 1699, époque où il fut cédé par échange conclu à Lille, à la France, et compris dans la prévôté de Maubeuge. Au XVe siècle, les moines d'Hautmont étaient collateurs et décimateurs de l'église. Ils possédaient, dans le village, des fermes, des bois et des droits féodaux. En 1793, pendant le blocus de Maubeuge, Ferrière fut ruiné par les Autrichiens.
Ferrière la Grande a une population de 1161 habitans ; elle n'était que de 903 en 1822. Son territoire contient 982 hectares, dont 695 en terres labourables, 143 en prés, 9 en terrains plantés, 53 en bois, 45 en landes et marais, 6 en superficie de propriétés bâties, 25 en routes, chemins, et 6 en rivières et ruisseaux.
Sa culture ordinaire consiste en toutes espèces de céréales, pommes de terre, lin, colza et betteraves. Sa culture principale est le blé blanc et l'avoine.
Ferrière la Grande est l'une des plus industrieuses du département, possède les usines de la manufacture d'armes de Maubeuge, les hauts-fourneaux de M. Dumont, des carrières de pierres de taille bleues d'une très belle et très bonne qualité ; des carrières de marbre de différentes nuances, 1 moulin à blé, 2 fours à chaux, 2 brasseries et des ateliers de quincaillerie et de ferronnerie.
Hameaux et lieux dits : La Machine. Le Haut-Fourneau. Le Laminoir. La Ferme de Raimont. Le Bonnier Saint Maur. La Ferme Boudiau. Le Surjeon. Le Berimont. Le Bois Casteau. Faurieux. Les Plaines de Banaurieux, de l'Agréable, du Radeau, du Farnival. La Fâche du Bray. Le Marais.

Eglise St Amand à Ferrière la Grande
La nef.

Eglise St Amand à Ferrière la Grande, Christ en croix.
Le Christ en croix, dans le choeur.

Le 28 septembre 1902, a lieu l’inauguration des grandes orgues, fabriquées par la maison Anneesens d’Halluin (Nord). Elles se sont tues depuis une trentaine d’années en raison de travaux de réfection devenus indispensables et malgré un projet de restauration élaboré dans les années 1991/1992 qui n’a pas abouti à cause des exigences techniques imposées. Sous le ministère de l’abbé Minguez (1826-1842) l’église est dotée de deux cloches : la première, baptisée Carolyne-Ysabelle, en 1833, la seconde, Rosalie-Constance, en 1840. Ces deux cloches sont enlevées pour être fondues par les allemands en 1917. Elles sont remplacées par deux nouvelles cloches : Hélène-Elisa-Justine et Victorine-Joséphine-Amandine, baptisées le 16 juillet 1922. Une troisième cloche, Marie-Bernadette est installée en 1958, sous le ministère de l’abbé Fiévet. Pendant longtemps, le cimetière de Ferrière se trouvait, comme un peu partout, autour de l’église, entouré d’un mur en pierre bleue. On accédait à l’église et au cimetière par un portail en fer forgé qui se trouve actuellement à l’entrée du nouveau cimetière de Ferrière. Les chapelles de la Vierge et de Saint Amand possèdent des vitraux qui ne sont pas très anciens et n’ont pas une grande valeur artistique. L’église possède un joli chemin de croix dû à la générosité des paroissiens et de pieuses familles de Ferrière. Ces tableaux de peinture ont été brossés et ont été placés il y a environ vingt cinq ans. A l’origine, l’église était dotée d’une chaire en bois avec un seul escalier. En 1903, elle est remplacée par une magnifique chaire de chêne, de style gothique avec un double escalier, œuvre de Monsieur Camille Pionnier, ébéniste à Aulnoye. Elle est démontée en 1956 lors de la restauration de l’église. Une sirène d’alerte incendie est installée sur le toit de l’église au-dessus de la nef en 1951.

Eglise St Amand à Ferrière la Grande, l'orgue.
Les grandes orgues, fabriquées par la maison Anneesens d’Halluin.

L'ancienne gare de Ferrière la Grande
L'ancienne gare de Ferrière la Grande

La voie verte à Ferrière la Grande

La voie verte est « une route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers » (code de la route). La vélo-route quant à elle, correspond à une voie continue et protégée de moyenne ou longue distance. Elle garantie aux cyclistes une continuité même dans les traversées de ville qui correspondent souvent aux points noirs dangereux. Souvent appelée « vélo-route et voie verte », elles sont aménagées en site propre en réutilisant d'anciennes voies : chemin de halage le long des canaux, voies de chemin de fer désaffectées et réaménagées ou encore chemins forestiers. Parcourues aussi bien pour le loisir, le sport que pour les déplacements quotidiens, elles ont un rôle à jouer dans les trajets domicile/travail. Dans l'Avesnois, deux voies vertes sont actuellement terminées. La première appelée « voie verte de l'Avesnois » emprunte le tracé d'une ancienne voie ferrée. Elle va de Ferrière la Grande à Trélon. Un prolongement est prévu afin de rejoindre la seconde voie verte appelée « Voie verte de la Sambre » allant de Hautmont à Jeumont en empruntant le chemin de hallage le long de la Sambre. Elle sera prochainement prolongée jusque la frontière pour se connecter au réseau belge.

Le couvent des dominicaines à Ferrière la Grande
L'ancien couvent des dominicaines. N50.262070 E3.991657

Le couvent des dominicaines a été construit en 1933 par les architectes Jean et Henri Lafitte, en collaboration avec l'architecte des bâtiments civils Louis Allix. L'édifice est consacré en décembre 1934. Il sera aménagé en maison de repos à la fin des années 90. Les plans et la maquette reproduits dans la seule source existante - la revue La Construction Moderne - indiquent que l'édifice a été conçu selon un plan carré où la chapelle, faisant également office d'église paroissiale, est implantée perpendiculairement au centre de l'aile sud, afin d'être accessible aux fidèles depuis la rue. Nous ignorons si les ailes est et nord - abritant les services de la clôture - et le cloître ont été réalisés ; les photos anciennes ne montrent que l'aile sud, un couloir et une chapelle qui sont les éléments existant aujourd'hui. L'aile ouest, qui abritait les salles hors clôture, a été transformée. L'ensemble est en brique, partiellement enduite. Le béton a été utilisé pour les planchers et la charpente de la chapelle. Celle-ci de plan rectangulaire et à vaisseau unique, communique avec un sanctuaire qui était commun avec le choeur des soeurs au moment de la construction et condamné aujourd'hui. La charpente en béton est recouverte de caissons triangulaires. Cette disposition est semblable à celle utilisée par les architectes Lafitte à la salle des fêtes de Houdain-lez-Bavay (59). Le décor peint du choeur et du sanctuaire a disparu. 

Mnument aux Morts de Ferrière la Grande
Monument aux morts de Ferrière la Grande
Inauguré le 22 Mai 1921.
Le château Miroux à Ferrière la Grande
Le château Miroux.

Grande bâtisse datant de l'épopée industrielle du 19ème siècle, le château Miroux, est un témoin de la prospérité et de la sensibilité esthétique du patronat de l'époque. Une véranda remarquable est accolée à la demeure. Les détails architecturaux sont travaillés et variés : clochers, épis de faîtage, corbeau, frontons, lucarnes...

Brasserie de Ferrière la Grande
Ancienne brasserie Robert Ernest - Fontenelle de 1890 à 1908. Brasserie Robert Ernest jusqu’en 1914.

Ferrière la Grande sur les albums de Croÿ.
Ferrière la Grande sur les albums de Croÿ.
voir en grand format
Eglise St Amand à Ferrière la Grande
L’église Saint Amand à Ferrière la Grande

Eglise St Amand à Ferrière la Grande, pierre tombale.
Pierre tombale située dans l'entrée de l'église.

Le patron de la paroisse est Saint Amand, Evêque missionnaire, fondateur d’abbayes, apôtre de la Gaule-Belgique, né le 7 Mai 594 et mort le 6 Février 684. On ne connaît pas la date exacte de la construction de l’église, mais selon ses caractéristiques architecturales (disposition du chœur et des collatéraux, forme ogivale des fenêtres) elle est très ancienne. Divers historiens s’accordent pour penser qu’elle a été érigée vers l’an 1600 sur l’emplacement d’une première église. Il est en effet vraisemblable qu’une église, rudimentaire certes, ait été bâtie lorsque les moines de l’Abbaye d’Hautmont se sont installés à Ferrière au cours du VIème siècle.
En 1848, il est envisagé d’agrandir le bâtiment existant. L’agrandissement est réalisé par la construction d’un chœur et d’une sacristie. Les deux chapelles latérales qui tombent en ruines sont rebâties en 1851. En 1875, la commune prend en charge la réfection du clocher devenue urgente, mais l’année suivante, le 12 mars, une tempête cause des dégâts considérables au corps même de l’église et il faut restaurer la grande nef et reconstruire les deux nefs latérales en les élargissant.

Eglise St Amand à Ferrière la Grande, vitrail
Un des vitraux de l'église de Ferrière.

Eglise St Amand à Ferrière la Grande, les fonts baptismaux.
Les fonts baptismaux

Eglise St Amand à Ferrière la Grande, la voûte du choeur.
La voûte du choeur.

Mairie de Ferrière la Grande
Mairie de Ferrière la Grande de 1840

La Solre à Ferrière la Grande
La Solre au centre ville.

Oratoire à Ferrière la Grande.
Oratoire de 1790 dédié à ND de Walcourt, rue Alphonse Splingard.
N50.254327 E3.987839
Chapelle Notre Dame de Bon Vouloir à Ferrière la Grande
Notre Dame de Bon Vouloir - 1752. N50.254416 E3.989963

Cette chapelle est appelée Notre Dame de Bon Vouloir de la Grand Rue et est située en haut de la rue Roger Salengro. Au dessus de la porte, on peut lire l’inscription « plo zeLo DoMInoe ConseCrant » : « Notre Dame de Bon Vouloir, priez pour nous ». Voici le sens du texte latin : les habitants, par un zèle pieux consacrent cette chapelle à leur souveraine.
Ce texte latin constitue un chronogramme, ce qui signifie que les lettres qu’il renferme, formant chiffres romains, indiquent la date de la construction de la chapelle. C’est donc en 1752 que la chapelle Notre Dame de Bon Vouloir a été érigée.

Buste du Docteur Lantier à Ferrière la Grande
Buste du Docteur Lanthier.

Ferrière la Grande, plaque lutaud
Plaque en hommage à Louis Lutaud,
Poète, Chansonnier, Historien de Ferrière 1866 – 1924.
Vue du village de Ferrière la Grande


L'ancien kiosque en bois de  Ferrière la Grande
L'ancien kiosque démontable en bois édifié sur la Place de Ferrière la Grande en 1903.
En 1924, les architectes Jean et Henri Lafitte dressent les plans d'un kiosque à musique en béton.
Il est construit par l'entreprise Cacqueneux, au centre de la place Gambetta. Il sera rasé dans les années 1960.
Source : http://www.cparama.com

Faire connaître la page consacrée à la commune de Ferrière la Grande via Facebook.


Source : Observatoire Beauregard, Mairie de Ferrière la Grande
"Albums de Croÿ, Tome I, Propriétés des Croÿ, Editions du Crédit Communal de Belgique"

Claudie Péan et Olivier Robert Caulle ont contribué à la réalisation de cette page.

*Haut de page*


Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies