Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Englefontaine, village de l'Avesnois

Habitants : Englefontainois, Englefontainoises
Code postal : 59530
Nb d'habitants en 2011 : 1297
Superficie : 4,62 km2

Mairie d'Englefontaine : Place Eugène-Thomas

Horaires d'ouverture :
Du Lundi au Jeudi : de 08h00 à 12h00
et de 17h00 à 18h00
Le Vendredi : de 08h00 à 12h00

Tél : 03 27 27 50 22
Fax : 03 27 27 58 61

Mail : mairie-englefontaine@wanadoo.fr
Blason d'Englefontaine
Localisation sur carte du patrimoine d'Englefontaine : Ici

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1836 (textes numérisés)
Englefontaine, noms anciens : Englie-Fontaine, 1186, J. de G., ann. du Hain. XII, 339. - Englefontaines, 1237, Bulle du pape Grégoire IX. - Englifontainnes, 1301, 2e Cart. du Hainaut. - Engle-Fontaine, 1323, 3e Cart. du Hainaut. - Engliefontaines, 1349, Pouillé de Cambrai. - Engleffontaines, 1456, Cart. de l'abb. de Maroilles. — Englefontaine, 1681, pierre tombale de l'église. - Anglefontaine, doc. div.
Monuments: La voie romaine de Bavai à Saint-Quentin traverse le village du N.-O. au S.-E.
Faits historiques : En 1186, paroisse du décanat d'Haspres.
Possession de l'église avec ses dépendances confirmée, en 1237, à l'abbaye de Maroilles, par une bulle du pape Grégoire IX.
Robert de Beaucamp, chevalier, avait prêté une somme d'argent à l'abbaye de Maroilles et n'avait pu en obtenir le remboursement. Les difficultés élevées à ce sujet furent soumises à un arbitrage, par suite duquel l'abbé et les moines de Maroilles assignèrent par lettres du mois d'octobre 1299, à Marie, femme dudit Robert, et à Robert, leur fils aîné, 220 livrées de terre à recevoir tous les ans, pendant leur vie, sur les dimes et terrages qui leur appartenaient à Englefontaine et autres lieux.
Vers l'an 1310, Jean d'Obrirch, chevalier, sire d'Englefontaine, vendit au comte de Hainaut les villes, forteresses, manoir et dépendances d'Englefontaine, qu'il tenait dudit comte en fief et hommage.
La seigneurie est aux mains de la famille d’Yve en 1629 puis elle passe après 1659 aux Capy qui la conservent jusqu’à la Révolution.
En 1782, elle appartenait à Maximilien-Augustin Capy.
Les fabriques de poteries qui s'installèrent dans cette localité, au milieu du XVIIIe siècle, entretiennent encore aujourd'hui sa prospérité.
Les habitans d'Englefontaine ont éprouvé de grandes pertes en 1793, par le séjour qu'y firent les Autrichiens. Cette commune a été presque entièrement ruinée par suite de l'invasion de 1815. Les troupes étrangères l'ont traversée pendant plus de six mois, y commettant toutes sortes d'excès et de violences ; elle a logé un détachement de troupes russes pendant tout le temps de l'occupation, et elle a dû même faire construire pour ces troupes une caserne qui a coûté plus de 20000 francs, et qu'elles n'ont habitée que pendant environ quarante jours.
Ce village a tiré la seconde partie de son nom d'une fontaine, dont les eaux étaient en grande réputation pour leur vertu prétendue miraculeuse. Cette source, nommée les fontaines Saint-Georges, attirait avant la révolution un nombre considérable de pèlerins; elle est encore très-fréquentée aujourd'hui.
Englefontaine a une population de 1572 habitans, dont 400 indigens et 30 mendians.
Son territoire comprend 405 hectares ainsi divisés : 195 en terres à labour, 175 en prés, 9 en jardins, 1 en bois , 1 en pièces d'eau, 9 en propriétés bâties et 15 en routes et chemins. On y récolte principalement le froment. Il y existe 19 fabriques de poteries, 15 fabriques de tuiles, pannes et carreaux, 2 brasseries et 1 moulin à farine. Plusieurs habitans font le commerce de bois.
Hameaux et lieux dits : Les Tuileries. Le Muids du Curé. Les Cantons de Groulot, de la Haute-Borne, de Tassegnies, de Ladrère. Le Bois-Sauvage.

Eglise d'Englefontaine en 1906
L'église au début du XXe siècle.

Autel de la Vierge à Englefontaine
Autel de la vierge

Confessionnal de l'église d'englefontaine
Le confessionnal

Chaire de l'église d'Englefontaine
Chaire de vérité

Eglise d'Englefontaine, détail de la Chaire
Détail de la chaire de l'église d'Englefontaine.

Tableau du chemin de croix, église d'Englefontaine
Un des tableaux du chemin de Croix

Saint Christophe, église d'Englefontaine
Saint Christophe.

Englefontaine sur les albums de Croÿ.
Englefontaine sur les albums de Croÿ.
Voir en grand format
Eglise d'Englefontaine
L'église Saint-Georges à Englefontaine.

Ange sur la façade de l'église d'Englefontaine
Ange sur le portail de l'église

St Georges, église d'Englefontaine
Autel Saint Georges

Tabernacle de l'église d'Englefontaine
Détail du maître autel de l'église Saint-Georges

Détail du confessionnal de l'église d'Englefontaine
Détail du confessionnal

Détail des panneaux du choeur de l'église d'Englefontaine
Détail des panneaux qui couvrent les parois du choeur.

Détail des panneaux du choeur de l'église d'Englefontaine
Le couvrement du choeur comprend 24 panneaux de style Louis XV

Christ au lien à Englefontaine
Christ aux liens derrière l'église.

Banc de communion de l'église d'Englefontaine
Le banc de communion.

Vitraux de l'église d'Englefontaine
Vitraux du choeur de l'église Saint-Georges

Mairie d'Englefontaine


Monument aux morts d' Englefontaine
Monument aux morts d'Englefontaine
Réalisé en 1923 par les Marbreries Générales de Paris.
Monument aux morts d' Englefontaine


Etang fédéral à Englefontaine
L'étang Fédéral situé près du lavoir et de la chapelle St Georges

Chapelle rue du Vert Gazon à Englefontaine
Chapelle rue du Vert Gazon à Englefontaine
N50.185488 E3.649200
Chapelle ND de la Conception à Englefontaine
Chapelle ND de la Conception, chaussée Brunehaut
N50.196912 E3.649454
Oratoire à Englefontaine
Oratoire de 1995 situé rue Victorien Cantineau.
N50.183911 E3.640423Oratoire à Englefontaine.
Oratoire situé rue Pasteur.
N50.185506 E3.654199
Calvaire d'Englefontaine.
Calvaire d'Englefontaine, Rue Victorien Cantineau.
N50.190291 E3.639051
Lavoir d'Englefontaine

Une légende raconte que des Anglais assoiffés, traversant les lieux, auraient imploré leur Saint patron Georges, qui leur est apparu et a fait jaillir l'eau sous le sabot de son cheval. Cette fontaine guérit les maladies de peau et autres infections cutanées connues sous le nom de "Bobos Saint-Georges", ainsi que les maux d'yeux. De nombreux pèlerins y venaient en pèlerinage afin de remplir leur fiole ave l'eau miraculeuse.

Lavoir d'Englefontaine

Mairie d'Englefontaine
Mairie d'Englefontaine.

Englefontaine, riche en argile au grain fin et de couleurs variées (rouge, marbrée de blanc, noirâtre ou bleutée), connut une notoriété importante pour ses poteries, carreaux et tuiles dont les productions sont attestées dès le Moyen-Age. Plusieurs noms de potiers sont recensés aux XVe et XVIe siècles (Richier Cokeles dit le potier en 1445, Antoine Bulte en 1532) , douze au XVIIe siècle (Ogier Lefort 1617, Nicolas Durin 1622) et au XVIIIe siècle, période faste, le village comporte plus de 80 potiers. En 1830, ils sont 28, puis une dizaine en 1850 avant que cette activité ne s’éteigne dans les premières décennies du XXe siècle (vers 1900, 2 potiers et 8 fabriques de carreaux, tuyaux et pannes). Les productions de ces ateliers, principalement destinées aux provinces du Nord, sont connues grâce à un bilan dressé en 1801. Ainsi, durant cette année, furent produits 78 800 pots, 115 200 gamelles, 26 400 écuelles, 19 200 plats, 172 000 chaufferettes, 153 000 vases pour laiterie et 19 200 pots à fleurs, soit en tout 581 800 pièces. Les carreaux destinés au revêtement des murs et la plupart des objets ménagers étaient recouverts d’un vernis plombifère (jaune paille, vert, noir, rouge) et pouvaient présenter des décors variés réalisés suivant diverses techniques (dessins à la corne, incrustation, gravure, pastillage). Les pièces étaient disposées dans des fours rectangulaires couverts d’une voûte cintrée surbaissée offrant un foyer inférieur - alimenté en bois, charbon de bois et de terre - disposé à 2 mètres de profondeur sous le plancher du laboratoire (espace accueillant les pièces à cuire) percé d’ouverture permettant aux flammes de chauffer directement les pièces. Une cheminée dressée du côté opposé à la bouche du foyer facilitait la circulation de la chaleur dans le laboratoire. La cuisson, surveillée à l’aide de fiches en terre cuite vernissée disposées dans des bouches de chaleur percées à 1 m. 50 au-dessus du laboratoire, durait environ 18 h. Après deux jours de refroidissement du four, on procédait à l’enlèvement des différentes pièces. La riche argile d’Englefontaine était également exportée dans diverses villes pour alimenter des ateliers de potiers.

Vue aérienne d' Englefontaine
Vue aérienne d'Englefontaine

Chapelle Jeanne d'Arc à Englefontaine
Chapelle Jeanne d'Arc à Englefontaine
N50.188735 E3.647947
Chapelle St Georges à Englefontaine
Chapelle St Georges
N50.189435 E3.643345
Chapelle à Englefontaine.
Chapelle située Chaussée Brunehaut.
N50.190218 E3.640399
Oratoire à Englefontaine
Oratoire situé route du Cateau
N50.186968 E3.635844
Niche à Englefontaine.
Niche située rue Victorien Cantineau. N50.192215 E3.639249

Ancien couvent d'Englefontaine
Ancien couvent d'Englefontaine, aujourd'hui école et cantine

Ancienne école à Englefontaine
Ancienne école des filles, aujourd'hui habitation.

Lavoir d'Englefontaine

Le 1er bassin était pour l'eau potable, les 2ème et 3ème pour les lavandières. Le 3ème aurait également servi aux charcutiers (tripes). Un système extérieur de pompe fournit l'eau pour le bétail.

Fontaine St Georges, lavoir. à Englefontaine

Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies