Accueil
Aibes
Amfroipret
Anor
Assevent
Audignies
Aulnoye Aymeries
Avesnelles
Avesnes sur Helpe
Bachant
Baives
Bas Lieu
Bavay
Beaudignies
Beaufort
Beaurepaire sur Sambre
Beaurieux
Bellignies
Bérelles
Berlaimont
Bermeries
Bersillies
Bettignies
Bettrechies
Beugnies
Boulogne sur Helpe
Bousies
Bousignies sur Roc
Boussières sur Sambre
Boussois
Bry
Cartignies
Cerfontaine
Choisies
Clairfayts
Colleret
Cousolre
Croix-Caluyau
Damousies
Dimechaux
Dimont
Dompierre sur Helpe
Dourlers
Eccles
Éclaibes
Écuélin
Élesmes
Englefontaine
Eppe-Sauvage
Eth
Étrœungt
Feignies
Felleries
Féron
Ferrière la Grande
Ferrière la Petite
Flaumont Waudrechies
Floursies
Floyon
Fontaine au Bois
Forest en Cambrésis
Fourmies
Frasnoy
Ghissignies
Glageon
Gognies Chaussée
Gommegnies
Grand Fayt
Gussignies
Hargnies
Haut Lieu
Hautmont
Hecq
Hestrud
Hon Hergies
Houdain lez Bavay

En long, en large et en travers.

Répertoire des villes et villages de l'Avesnois.

Damousies, village de l'Avesnois

Habitants : Damouséens, Damouséennes
Code postal : 59680
Nb d'habitants en 2010 : 229
Superficie : 5 km2

Mairie : Rue d'Obrechies

Horaires d'ouverture :
Mardi de 7h45 à 16h30
Samedi de 9h à 12h

Tél : 03 27 67 89 44
Fax : 03 27 63 50 39

Mail : mairie.damousies@orange.fr

Localisation sur carte du patrimoine de Damousies : Ici
Blason de Damousies

Source Gallica, Bulletin de la Commission historique du département du Nord - 1866, et annuaire statistique du département du Nord - 1836 (textes numérisés)
Damousies, noms anciens : Damoisies, 1133, Tit. de Saint-Aubert. Le Carp. Pr. II, 82. - Damouzies, 1186, J. de G., ann. du Hainaut, XII, 339. - Damousies, 1315, pierre tombale du lieu. - Damosie. - Damoisy. - Damosies, doc. divers.
Monuments : L'église de ce village est très ancienne, mais on ne peut préciser l'époque de son érection; elle existait cependant au commencement du 14e siècle, ainsi que l'annoncent deux épitaphes que l'on voit encore dans cette église; ce sont celles de Gohier, de Damousies, décédé en 1315, et de Jehan Louvial, métayer, de Glarge, mort en 1328. Cloche fondue en 1513.
Faits historiques : D'après la tradition locale saint Vincent (Madelgaire), fondateur du monastère d'Hautmont, en 646, avait détaché plusieurs de ses religieux pour défricher un terrain à Raimond, près Damousies ; parmi eux se trouvaient des prêtres, qui célébraient l'office divin en ce village, dans une chapelle érigée sur un terrain inculte qui a conservé le nom de Vieux-Moustier, et dont on voyait encore les fondemens en 1789. Il n'existait pas d'église à cette époque dans les agrégations d'habitans des lieux aujourd'hui connus sous les noms de Ferrière-la-Grande, Ferrière-la-Petite, Damousies, Obrechies et Wattignies; les populations catholiques de ces lieux se rendaient les jours de fête au Moustier, qui se trouvait au centre. Damousies était au nombre des trente villages qui composaient la pairie d'Avesnes, au temps des comtes de Hainaut.
En 1186, paroisse du décanat de Maubeuge.
Damousies relevait de la pairie d'Avesnes, dont les seigneurs y ont possédé un fief jusqu'à la révolution. Au XIIe siècle, il faisait partie des domaines des seigneurs d'Eclaibes; il passa, par alliance, dans le siècle suivant, au seigneur d'Aulnoy-lez-Valenciennes.
Une maison de ce village fut brûlée en 1793, lors des combats qui eurent lieu entre les Français, commandés par Jourdan, et les troupes autrichiennes formant le blocus de Maubeuge.
La bataille de Wattignies, qui eut pour résultat la levée du siège de cette place, s'est donnée à une demi-lieue de Damousies.
A l'extrémité du territoire de cette commune existe un monticule surmonté d'un plateau très-étendu ayant une superficie d'environ 65 hectares. C'est là que l'armée russe, commandée par le général Woronzoff, manœuvra pendant les étés de 1816,1817 et 1818. L'empereur Alexandre, le roi de Prusse, les grands-ducs de Russie, Constantin, Michel et Nicolas, le prince royal des Pays-Bas, les princes russes Wolkonsky, Menzikoff, Ouwaroff, Czernikoff, lord Wellington, le duc de Devonshire, le duc de Kent, le général Congrève et beaucoup d'autres personnages vinrent pendant ces trois années assister aux manœuvres sur ce plateau ordinairement désert et sauvage, et qui alors présentait un aspect très animé. Les troupes russes étaient campées au revers du mont, sur le territoire de Dimechaux.
En octobre 1831, la deuxième division d'infanterie de l'armée du Nord vint à son retour de Belgique s'établir sur le même plateau. Le maréchal Gérard y fit construire par les soldats environ mille baraques ; les ducs d'Orléans et de Nemours se rendirent souvent sur les lieux pour visiter et encourager les travailleurs. En 1833, les baraques furent achevées et réparées, et une division de l'armée du Nord occupa le camp depuis le 15 juillet jusqu'au 15 octobre.
La route projetée de Maubeuge à Solre-le-Château doit traverser le village de Damousies.
Damousies a une population de 227 habitans, y compris 25 indigens.
Sa surface territoriale consiste en 497 hectares, dont 371 en terres à labour, 59 en prés, 3 en vergers, 16 en bois, 36 en landes, 2 en propriétés bâties, 9 en routes et chemins, et 1 en rivière.
On y cultive l'épeautre, le méteil, le seigle, l'avoine et le trèfle. Ce n'est qu'à force d'engrais qu'on y obtient un peu de froment.
Ce village possède un atelier de tisserand et une fabrique de sabots.
Hameaux et lieux dits : Le Vieux-Moustier. Le Château de Vengille (ancien fief de la seigneurie d'Avesnes). Souvergeaux.  Le Grand Fossé.

Tête de lion à l'extérieur de l'église de Damousies
Les sculptures en forme de têtes de lion sur la charpente extérieure, sont remarquablement conservées.
Tête de lion à l'extérieur de l'église de Damousies


Voûte de l'église de Damousies.
La voûte lambrissée.

Vitrail de l'église de Damousies
Un des vitraux de l'église.

St Roch, église de Damousies
Saint Eloi et Saint Roch en bois polychrome du XVIII ème.

Eglise de Damousies, les fonts baptismaux.
Les fonts baptismaux.

Damousies sur les albums de Croÿ.
Damousies sur les albums de Croÿ.
Voir en grand format
Eglise de Damousies
Eglise Saint Géry à Damousies. (vers 1100)

Elle est dédiée à Saint Géry, diacre de Trève et nommé évêque de Cambrai en 585 par Childebert II. Il décéda en 625.
Le parti architectural est très ancien, et plutôt ottonien que roman. Différents indices font dater son édification vers l'an 1100.
On remarquera en particulier la corniche extérieure de la toiture du choeur, avec ses extrémité de poutres sculptées en têtes de lions. Au XVII ème siècle, les bas-côtés furent détruits et les arcades entre les piliers bouchées, formant de ce fait un édifice à nef unique, masquant ainsi le caractère roman de la construction.
Les travaux de réfection, consécutifs à l'incendie de 1991, ont permis de restituer l'élévation intérieure d'origine.
Si la voûte du choeur est connue de par ses "têtes de lions" extérieures, elle présente à l'autre extrémité de ces pièces de bois, coté intérieur, des sculptures d'anges et de St Pierre et St Paul. On suppose que sa construction a eu lieu entre 1530 et 1560. Le choeur ne peut être guère plus tardif car il comprend dans le mur, à droite du maître autel, une piscine pour ablutions après la messe qui cesse d'être en usage après le concile de Trente (terminé en 1563). Le reste de la voûte en forme de carène de bateau renversée, est plus tardif. Probablement postérieur à 1600, pendant le règne des archiducs Albert et Isabelle, période bien décrite dans les scènes peintes dans les albums de Croÿ. Les armoiries de cette famille sont d'ailleurs placées au dessus de l'arche du choeur.

Voûte du coeur , église de Damousies
La voûte du choeur et ses sculptures (entre 1530 et 1560)

Sculpture dans l'église de Damousies
Les huit sculptures sont le pendant intérieur des têtes de lion

Autel de l'église de Damousies
Le maître autel restauré en 1995 est classé. L'ensemble du XVIIe siècle a retrouvé ses couleurs d'origine et ses dorures. Fresque de l'église de Damousies
La restauration de l'église a mis à jour des fresques du XIII ème.

St Laurent église de Damousies


St Eloi église de Damousies

les quatre saints
Ces quatre tableaux d'origine ont été insérés dans les panneaux latéraux du choeur lors de la restauration de l'église.

La mairie de Damousies
La Mairie

Damousies , chemin de randonnée
La campagne environnante

Oratoire à Damousies.
Oratoire de 1914 dédié à ND de Lourdes.
rue de l'Arbrisseau. N50.219054 E4.010817
Calvaire à Damousies.
Calvaire route de Solre le Château.
N50.215783 E4.016229
Oratoire à Damousies
Oratoire dédié à N.D de Lourdes, Rte de Solre le Château.
N50.215812 E4.016475

Le monument aux morts de Damousies
Monument aux Morts de Damousies.

Le puit restauré de Damousies
Le puits restauré.

Niche à Damousies
Restes d'une niche retrouvés lors de travaux de rénovation de l'église
"Voici le pain des anges"
Oratoire à Damousies
Oratoire Ste Philomène, chemin d'Hautmont.
N50.220278 E4.009600
Oratoire à Damousies.
Oratoire de 1733 dédié à ND de l'Arbrisseau.
Chemin de Beaufort. N50.219394 E4.010473

Jenlain
Jeumont
Jolimetz
La Flamengrie
La Longueville
Landrecies
Larouillies
Le Favril
Le Quesnoy
Leval
Lez Fontaine
Liessies
Limont Fontaine
Locquignol
Louvignies Quesnoy
Louvroil
Mairieux
Marbaix
Maresches
Maroilles
Marpent
Maubeuge
Mecquignies
Monceau Saint Waast
Moustier en Fagne
Neuf Mesnil
Neuville en Avesnois
Noyelles sur Sambre
Obies
Obrechies
Ohain
Orsinval
Petit Fayt
Poix du Nord
Pont sur Sambre
Potelle
Preux au Bois
Preux au Sart
Prisches
Quiévelon
Rainsars
Ramousies
Raucourt au Bois
Recquignies
Robersart
Rousies
Ruesnes
Sains du Nord
Saint Aubin
Saint Hilaire sur Helpe
Saint Rémy Chaussée
Saint Rémy du Nord
Saint Waast la Vallée
Salesches
Sars Poteries
Sassegnies
Sémeries
Semousies
Sepmeries
Solre le Château
Solrinnes
Taisnières en Thiérache
Taisnières sur Hon
Trélon
Vendegies au Bois
Vieux Mesnil
Vieux Reng
Villereau
Villers Pol
Villers Sire Nicole
Wallers en Fagne
Wargnies le Grand
Wargnies le Petit
Wattignies la Victoire
Wignehies
Willies