Musée Ernest Amas à Landrecies.
Landrecies
Musée Ernest Amas
Les Musées de l'Avesnois

Musée Ernest Amas à Landrecies

Ernest Amas naquit à Landrecies au hameau "le Sambreton" le 1er janvier 1869. La même année, au Cateau-Cambrésis à moins de quinze kilomètres de là, naissait un certain Matisse. Les deux hommes étudient la peinture et le dessin au Cateau-Cambrésis, puis à Lille où il obtient le deuxième prix de peinture.

Landrecies : Musée Ernest Amas. Portrait de Madame Delsaux
Portrait de Madame Delsaux
Pierre noire, craie, gouache sur vergé beige pâle.
Landrecies : Musée Ernest Amas : Bouquet de giroflées
Bouquet de giroflées

L'Ecole lui accorde une loge personnelle pour l'aider à préparer le concours artistique de Rome. Il échouera, mais obtiendra le prix Chenavard en 1900 avec le tableau "Adam et Ève découvrant le corps d'Abel". Après la guerre, il poursuit sa carrière de portraitiste dans la capitale. Devenu sociétaire du Salon des artistes français, il se voit décerner en 1921 le prix Rosa-Bonheur pour "Le Repos"

Landrecies : Musée Ernest Amas : Dessin académique
Dessin académique
École nationale des Beaux-Arts
29 mai 1894 - 3ème médaille
Pierre noire sur vergé
Landrecies : Musée Ernest Amas. Portrait d'une femme voilée
Portrait d'une femme voilée
Pastel, craie, fusain sur vergé gris.



Musée Ernest Amas
Mairie, Place A. Bonnaire
BP 70109
59550 LANDRECIES
Tél. : 03.27.77.52.52
Fax : 03.27.77.78.63

Mail : contact@landrecies.fr

Site : www.landrecies.fr

Landrecies : Musée Ernest Amas. Paysan à la casquette
Paysan à la casquette
Pierre noire, sanguine sur vergé gris.
Landrecies : Musée Ernest Amas. Autoportrait 1903
Autoportrait 1903. Huile sur toile

A Paris, Ernest Amas fréquente l'académie Julian et les ateliers de Bouguereau et d'Olivier Merson. Il entre ensuite à l'École supérieure des beaux-arts et devient l'élève de Gustave Moreau (1826-1898).

Landrecies : Musée Ernest Amas. La lessive de Benoîte 1913
La lessive de Benoîte 1913. Huile sur toile

Malgré son succès, Ernest Amas n'oublie pas Landrecies, sa ville natale. C'est là qu'il retournera finir ses jours. Retiré dans sa demeure du Sambreton, il se contentera dès lors d'une modeste activité de peintre animalier pour une clientèle locale . Il s'éteindra en 1959.

Landrecies : Musée Ernest Amas. Qu'il est doux de souffrir pour la patrie
Scène du siège de 1794
"Qu'il est doux de souffrir pour la patrie"
Ernest Amas 1893
Landrecies : Musée Ernest Amas. Portrait de Laure Daudin agée
Portrait de Laure Daudin agée
Pierre noire, pastel, aquarelle sur vergé beige pâle.