Châteaux, Maisons fortes

& Demeures remarquables de l'Avesnois
Accueil

Le château d'Audignies
à Audignies
Le château de Beaurieux
à Beaurieux
Le château de Bellignies
à Bellignies
La villa Evrard
à Bellignies
Le château de Bérelles
à Bérelles
Le château d'Hugémont
à Dompierre sur Helpe
Le château de Dourlers
à Dourlers
Le château d'Eclaibes
à Eclaibes
Le château d'Ecuélin
à Ecuelin
Le château Maillard
à Eppe Sauvage
Le château Voyaux
à Eppe Sauvage
Le château d'Eth
à Eth
Le château du Pont de Sains
à Féron
Le château Gossuin
à Ferrière la Petite
Le château de la Marlière
à Fourmies
Le château Motte
à Frasnoy
Le château des Tourelles
à Glageon
Le château de Gontreuil
à Gognies Chaussée
Le château de Carnoy
à Gommegnies
Demeure du baron de l'Epine
à Gommegnies
Le château de Gussignies
à Gussignies
Le Manoir de Biwetz
à Haut-Lieu
Le château de Warnicamp
à Houdain lez Bavay
Le château d'en Haut
à Jenlain
Le château d'en Bas
à Jenlain
Le château de Jeumont
à Jeumont
La Maison Rocaille
à Jeumont
Le château de la Motte
à Liessies
Le château de Mecquignies
à Mecquignies
La Maison Renaud-Folie
à Noyelles sur sambre
Le château d'Obies
à Obies
Le château de Potelle
à Potelle
Le château de la Carnière
à Recquignies
Le château de Ruesnes
à Ruesnes
Le Domaine des Fagnes
à Sains du Nord
Le château de Coutant
à Saint Hilaire sur Helpe
Le château de Rametz
à Saint Waast la Vallée
Le château des Carmes
à Trélon
Le château de la Huda
à Trélon
Le château de Merode
à Trélon
Le château de Vendegies
à Vendegies au Bois
Le château de l'Epine
à Wargnies le Petit
Châteaux frises

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage


Le Château Voyaux à Eppe Sauvage.
La façade Est du château Voyaux.

Le château Voyaux a été construit au XVIe siècle pour les seigneurs d'Eppe-Sauvage, les Marchipont et racheté en 1540 par les Polschet, maîtres de forge, en liaison avec une forge située sur l'Helpe-Majeure transformée en ferme à la fin du XVIIIe siècle ou au début du XIXe siècle. L'église Saint-Ursmer d'Eppe-Sauvage abrite plusieurs pierres tombales de membres de cette famille. Ainsi un Martin Poschet "écuyer, seigneur de Veaux" [c'est-à-dire de Voyaux] décède en 1614, âgé de 66 ans. D'après Fernel, Pierre Polschet a été fait chevalier par Philippe IV en 1666. En 1767, décède "Messire Nicolas Philippe Poschet de Voyaux écuyer". Au XVIIIe siècle, les Polschet possèdent également la forge du Marteau aujourd'hui détruite et font construire le château Maillard. Au début du XXe siècle, le château a appartenu au comte Culhiat du Fresne, avant d'abriter une colonie de vacances dite la Maison des Jeunes "les Sapins", ouverte en 1930 par l'Institution Saint-Louis de Roubaix. Les bâtiments composant l'ensemble sont aujourd'hui divisés entre différents propriétaires et ont un usage résidentiel.
Le château est composé d'un logis et des anciens ateliers de la forge transformés en ferme. Le logis englobe une tour du 16e siècle située sur l'arrière. Le corps central ainsi qu'une tour à deux étages située en façade datent du 18e siècle. Perpendiculairement est implantée l'ancienne forge reconvertie en ferme : elle comprend un petit logis, une première grange, plusieurs étables surmontées d'un fenil et deux granges construites en retour.
Source texte : http://www.culture.gouv.fr

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage
La façade Sud du château.

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage, toit de la tour
La toiture de la tour primitive récemment restaurée.

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage
Linteau avec arc en accolade en pierre bleue daté 1583.

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage, vue satellite
Le château Voyaux en vue satellite. (Mappy)
GPS : N50.108886 E4.188060

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage
Vue du Nord Ouest.

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage
Carte postale ancienne fournie par Annick Pecqueur Ducrocq.

Le Château Voyaux à Eppe Sauvage
Une fenêtre en ogive a remplacé l'ancienne ouverture
dont on voit encore l'arcade en brique.
Le Château Voyaux à Eppe Sauvage sur les albums de Croÿ.
Le Château Voyaux sur les albums de Croÿ. On y voit très bien la tour Nord.
Tome IX, Comté de Hainaut VI, Édition du Crédit Communal de Belgique.
Le Château Voyaux à Eppe Sauvage.
Le château Voyaux. Photo d'Elio Congiu. La caméra est accrochée sous un cerf-volant. L'Avesnois vu d'en haut.

*Retour au sommaire*
Châteaux frises
Faire connaître la page consacrée au château Voyaux via Facebook.