Châteaux, Maisons fortes

& Demeures remarquables de l'Avesnois
Accueil

Le château d'Audignies
à Audignies
Le château de Beaurieux
à Beaurieux
Le château de Bellignies
à Bellignies
La villa Evrard
à Bellignies
Le château de Bérelles
à Bérelles
Le château d'Hugémont
à Dompierre sur Helpe
Le château de Dourlers
à Dourlers
Le château d'Eclaibes
à Eclaibes
Le château d'Ecuélin
à Ecuelin
Le château Maillard
à Eppe Sauvage
Le château Voyaux
à Eppe Sauvage
Le château d'Eth
à Eth
Le château du Pont de Sains
à Féron
Le château Gossuin
à Ferrière la Petite
Le château de la Marlière
à Fourmies
Le château Motte
à Frasnoy
Le château des Tourelles
à Glageon
Le château de Gontreuil
à Gognies Chaussée
Le château de Carnoy
à Gommegnies
Demeure du baron de l'Epine
à Gommegnies
Le château de Gussignies
à Gussignies
Le Manoir de Biwetz
à Haut-Lieu
Le château de Warnicamp
à Houdain lez Bavay
Le château d'en Haut
à Jenlain
Le château d'en Bas
à Jenlain
Le château de Jeumont
à Jeumont
La Maison Rocaille
à Jeumont
Le château de la Motte
à Liessies
Le château de Mecquignies
à Mecquignies
La Maison Renaud-Folie
à Noyelles sur sambre
Le château d'Obies
à Obies
Le château de Potelle
à Potelle
Le château de la Carnière
à Recquignies
Le château de Ruesnes
à Ruesnes
Le Domaine des Fagnes
à Sains du Nord
Le château de Coutant
à Saint Hilaire sur Helpe
Le château de Rametz
à Saint Waast la Vallée
Le château des Carmes
à Trélon
Le château de la Huda
à Trélon
Le château de Merode
à Trélon
Le château de Vendegies
à Vendegies au Bois
Le château de l'Epine
à Wargnies le Petit
Châteaux frises

Le Château de Vendegies au Bois


Le Château de Vendegies au bois.
Le château de Vendegies. Vue Nord / Ouest.

Le plus ancien seigneur connu est Thomas de Goegnies, cité dans une charte de 1284. A partir du XIVe siècle, le château changea souvent de mains; il fut d'abord aux Montigny, puis aux Montmorency; en 1562, Floris de Montmorency le revendit à Antoine de Goegnies marié à Marie d'Éclaibes. En 1600, sa fille se maria avec Louis de Beaufort, gouverneur du Quesnoy. En 1624, par mariage encore, l'édifice passa à Philippe Albert de Bonnières, gouverneur de Binche, qui, en 1766, le vendit à Bouchelet de Beaurain dont les descendants l'ont gardé jusqu'à nos jours. Le château se trouve au fond du village, au pied d'un petit cours d'eau nommé Harpies; une longue allée plantée d'arbres le précède. Il ne reste actuellement que deux des quatre ailes qui devaient exister primitivement et trois tours faisant saillie aux angles de ce demi-quadrilatère. L'entrée principale s'ouvre sur l'aile est, celle-ci comporte quatre niveaux, des caves, un rez-de-chaussée et un étage percés l'un et l'autre de dix fenêtres, enfin des combles éclairés par des lucarnes. L'ensemble de la construction, datée du début du XVIIe siècle, a été réalisé en brique, seuls les angles et les encadrements des fenêtres ont été élevés en pierre calcaire. Les fenêtres étaient pourvues de meneaux à l'origine, elles ont été agrandies et transformées au XVIIIe siècle.

Le Château de Vendegies au bois.
Façade Est. L'accès à cette entrée a été supprimé.

Le Château de Vendegies au bois sur le cadastre de 1831
Le château de Vendegies au Bois sur le cadastre de 1831.
(Document des archives départementales du Nord)

Le Château de Vendegies au bois.
La tour Sud / Ouest du château.

Le Château de Vendegies au Bois en vue satellite.
La vue satellite (Mappy) nous permet de voir
les transformations apportées au domaine depuis 1831.
Le Château de Vendegies au bois.
Vue Sud / Est du château de Vendegies.

*Retour au sommaire*
Châteaux frises
Faire connaître la page consacrée au château de Vendegies au Bois via Facebook.