Châteaux, Maisons fortes

& Demeures remarquables de l'Avesnois
Accueil

Le château d'Audignies
à Audignies
Le château de Beaurieux
à Beaurieux
Le château de Bellignies
à Bellignies
La villa Evrard
à Bellignies
Le château de Bérelles
à Bérelles
Le château d'Hugémont
à Dompierre sur Helpe
Le château de Dourlers
à Dourlers
Le château d'Eclaibes
à Eclaibes
Le château d'Ecuélin
à Ecuelin
Le château Maillard
à Eppe Sauvage
Le château Voyaux
à Eppe Sauvage
Le château d'Eth
à Eth
Le château du Pont de Sains
à Féron
Le château Gossuin
à Ferrière la Petite
Le château de la Marlière
à Fourmies
Le château Motte
à Frasnoy
Le château des Tourelles
à Glageon
Le château de Gontreuil
à Gognies Chaussée
Le château de Carnoy
à Gommegnies
Demeure du baron de l'Epine
à Gommegnies
Le château de Gussignies
à Gussignies
Le Manoir de Biwetz
à Haut-Lieu
Le château de Warnicamp
à Houdain lez Bavay
Le château d'en Haut
à Jenlain
Le château d'en Bas
à Jenlain
Le château de Jeumont
à Jeumont
La Maison Rocaille
à Jeumont
Le château de la Motte
à Liessies
Le château de Mecquignies
à Mecquignies
La Maison Renaud-Folie
à Noyelles sur sambre
Le château d'Obies
à Obies
Le château de Potelle
à Potelle
Le château de la Carnière
à Recquignies
Le château de Ruesnes
à Ruesnes
Le Domaine des Fagnes
à Sains du Nord
Le château de Coutant
à Saint Hilaire sur Helpe
Le château de Rametz
à Saint Waast la Vallée
Le château des Carmes
à Trélon
Le château de la Huda
à Trélon
Le château de Merode
à Trélon
Le château de Vendegies
à Vendegies au Bois
Le château de l'Epine
à Wargnies le Petit
Châteaux frises

Le Château d'Obies


Le Château d'Obies, la façade principale.
La façade orientée Sud du château d'Obies.

Un château existait dès 1303. Des transformations sont réalisées en 1774-75 (fers d'ancrage). En 1900, le bien est vendu et la réfection de la toiture intervient à cette époque. Durant la première moitié du 20ème siècle, le château fut successivement transformé en casernement, en colonie de vacances et en "estaminet". Les renseignements historiques lacunaires rendent difficile l'élaboration d'un descriptif précis du bâti. Seules quelques dates inscrites dans la maçonnerie et une analyse architecturale permettent d'établir certains repères. Ainsi, une maison forte semble avoir été édifiée à une date inconnue (vestiges sur le côté est de la façade sud). La porte basse en plein cintre, au centre de la façade sud, paraît remonter au 17ème siècle. La maison forte se mue en maison de campagne probablement dans le dernier tiers du 18ème siècle où de grandes baies sont percées sur les deux façades et les tours. La véranda sur la façade nord est à situer après 1900. Le château d'Obies se présente comme une grosse habitation de campagne aux allures fortifiées, caractéristique de l'architecture du sud du département avec son utilisation de la brique et de la pierre bleue.
Château composé d'un corps principal flanqué de deux tours carrées. Le corps central s'élève sur deux niveaux. Les fers d'ancrage datés 1774-75 ont été apposés sur la partie gauche de l'élévation antérieure, au second niveau. La corniche conserve des modillons de bois. Cette élévation a été flanquée d'une véranda. La croupe brisée a été rénovée en 190., date inscrite en ardoises dans la couverture. L'élévation postérieure a été moins remaniée et conserve le soubassement en grès et une porte basse en plein cintre encadrée de pierre bleue qui semble plus ancienne que le reste de l'élévation en brique. Les deux tours comportent trois niveaux, également construits en brique. Un portail, formé par deux piliers en pierre bleue et une grille est relié à deux autres piliers par un muret qui ferme la propriété.
Source texte : http://www.culture.gouv.fr

Le château d'Obies. Aile Est.
L'aile Est où l'on peut voir la date à laquelle la reconstruction en brique a eu lieu.

Le château d'Obies, vue sur l'église.
L'église étant toute proche, le château n'a pas de chapelle.

Le château d'Obies en vue satellite.
Le château d'Obies et l'église en vue satellite. (Mappy)

Le Château d'Obies.
Elévation Nord du château d'Obies.

Photos prises avec l'aimable autorisation des propriétaires.

*Retour au sommaire*
Châteaux frises
Faire connaître la page consacrée au château d'Obies via Facebook.