Châteaux, Maisons fortes

& Demeures remarquables de l'Avesnois
Accueil

Le château d'Audignies
à Audignies
Le château de Beaurieux
à Beaurieux
Le château de Bellignies
à Bellignies
La villa Evrard
à Bellignies
Le château de Bérelles
à Bérelles
Le château d'Hugémont
à Dompierre sur Helpe
Le château de Dourlers
à Dourlers
Le château d'Eclaibes
à Eclaibes
Le château d'Ecuélin
à Ecuelin
Le château Maillard
à Eppe Sauvage
Le château Voyaux
à Eppe Sauvage
Le château d'Eth
à Eth
Le château du Pont de Sains
à Féron
Le château Gossuin
à Ferrière la Petite
Le château de la Marlière
à Fourmies
Le château Motte
à Frasnoy
Le château des Tourelles
à Glageon
Le château de Gontreuil
à Gognies Chaussée
Le château de Carnoy
à Gommegnies
Demeure du baron de l'Epine
à Gommegnies
Le château de Gussignies
à Gussignies
Le Manoir de Biwetz
à Haut-Lieu
Le château de Warnicamp
à Houdain lez Bavay
Le château d'en Haut
à Jenlain
Le château d'en Bas
à Jenlain
Le château de Jeumont
à Jeumont
La Maison Rocaille
à Jeumont
Le château de la Motte
à Liessies
Le château de Mecquignies
à Mecquignies
La Maison Renaud-Folie
à Noyelles sur sambre
Le château d'Obies
à Obies
Le château de Potelle
à Potelle
Le château de la Carnière
à Recquignies
Le château de Ruesnes
à Ruesnes
Le Domaine des Fagnes
à Sains du Nord
Le château de Coutant
à Saint Hilaire sur Helpe
Le château de Rametz
à Saint Waast la Vallée
Le château des Carmes
à Trélon
Le château de la Huda
à Trélon
Le château de Merode
à Trélon
Le château de Vendegies
à Vendegies au Bois
Le château de l'Epine
à Wargnies le Petit
Châteaux frises

Le Château Gossuin à Ferrière la Petite


Le Château Gossuin à Ferrière la Petite.
Le Château Gossuin actuelle Mairie de Ferrière la Petite.

Un texte de 1502 parle d'une tour et un autre, de 1686, évoque des restes de tours et tourions dont il est encore question en 1725. Sont-ce les fondations de ce château qui furent retrouvées avant 1914, près de la gare, entre les deux rivières? L'emplacement d'une tour ronde fut alors remarqué. La mairie occupe le château Gossuin du nom de celui qui, en 1838 en devint propriétaire ainsi que de la faïencerie. Eugène Gossuin décéda en 1863 et la faïencerie ferma en 1868. Elle avait été fondée en l'an VI par Charles de Bousies, dernier seigneur de Ferrière la Petite, et Louis Joseph Delannoy, propriétaire du Château de Vengiles à Damousies. L'association fut de courte durée puisque, en octobre 1805, Delannoy resta seul propriétaire. Sa veuve la céda à ses deux fils en 1829 mais, en 1835, Frédéric Louis Joseph Delannoy en devint l'unique maître et ce jusqu'à la vente de 1838 à Gossuin. L'actuel château, indiqué comme étant du XVIIIe siècle, paraît être la "jolie maison de campagne", encore qu'il ne mérite guère le qualificatif de joli, plutôt que le "vieux château". Si Charles de Bousies le fit construire, ce ne fut qu'après la Révolution, car l'édifice est d'une telle sécheresse que l'on hésite à le faire remonter au XVIIIe siècle ne fût-ce qu'en ses dernières années. Le château est de plan rectangulaire formé de trois corps en U, les 2 corps parallèles étant de peu de longueur. Le rez-de-chaussée et l'étage sont percés de trente baies au nord.
Source texte : http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu

Faire connaître la page consacrée au château de Ferrière la Petite via Facebook.